A la Une, Projets

« Cocoa ‘na Chocolate » : le nouvel engagement des artistes africains

Day 2

Ça fait toujours plaisir de voir des artistes africains s’engager dans des causes nobles pour sortir le continent de la pauvreté.

Afin de soutenir la campagne « Do Agric. L’agriculture, ça paye » qui vise à redynamiser les investissements dans l’agriculture, une vingtaine d’artistes musiciens de renom issus de 11 pays africains ont collaboré ensemble sur une chanson titrée « Cocoa ‘na Chocolate », réalisée en partenariat avec Ong ONE.org.

Il s’agit de Fally Ipupa (Congo), D’Banj ( Nigéria), et Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), Rachid Taha (Algérie),  A.Y. (Tanzanie),  Bufallo Souljah (Zimbabwe),  Dama Do Bling (Mozambique), Diamond (Tanzanie), Dontom (Nigéria), Femi Kuti  (Nigéria), Judith Sephuma (Afrique du Sud), Juliani (Kenya), Kunle Ayo (Nigéria), Liz Ogumbo  (Kenya), Nancy G  (Swaziland), Omawumi  (Nigéria), Victoria Kimani (Kenya), Vusi Nova ( Afrique du Sud) et Wax Dey (Cameroun).

Notons que la chanson et le clip ont été enregistrés à Johannesburg, Afrique du Sud.

Chaque artiste a écrit ses propres paroles. Raison pour laquelle « Cocoa ‘na Chocolate » est interprétée en dix langues : anglais, arabe, français, lingala, malinké, pidgin, portugais, shona, swahili et xhosa.

À travers cette chanson, les artistes font entendre leur voix pour mobiliser les jeunes, les appeler à  rejoindre ONE.org et à soutenir la campagne « Do Agric ».

Lancée en janvier dernier, la  campagne invite les dirigeants membres de l’Union Africaine à consacrer au moins 10% de leurs budgets nationaux à des investissements agricoles efficaces, à travers des budgets transparents et responsables.

La campagne appelle notamment les Chefs d’Etat et de gouvernement à adopter de meilleures politiques agricoles qui permettront de créer des emplois pour les jeunes, d’apporter un meilleur soutien aux petits exploitants, de dynamiser la productivité, de diversifier la chaîne de valeurs agricoles et de contribuer à sortir des millions d’Africains de l’extrême pauvreté.

La chanson « Cocoa ‘na chocolate » vise ainsi à montrer l’importance de l’agriculture pour l’avenir de l’Afrique et pour la lutte contre l’extrême pauvreté.

 « Ces artistes populaires se sont engagés aux côtés de ONE.org, pour dire aux jeunes que non seulement l’agriculture est « tendance » mais que c’est aussi un bon moyen de gagner sa vie. Mais en l’absence d’une volonté politique forte et du soutien du plus grand nombre de citoyens, la jeunesse africaine ne sera pas en mesure de jouir du potentiel de l’agriculture », souligne une note d’information.

« C’est pour cette raison que ONE.org et les voix africaines les plus populaires s’associent pour dire aux dirigeants africains, aux investisseurs et aux jeunes : Do Agric, l’agriculture, ça paye », fait savoir le document transmis a la presse.

Pour D’Banj, l’agriculture est la seule cause pour laquelle les musiciens africains doivent s’engager.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. Fally Ipupa est l’artist que je prefère dans ma vie entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *