A la Une, Togo

Clape ivoire 2014/ Joel Tchedre : «  C’est l’année du cinéma togolais »

clap-ivoire

Le cinéma togolais  trouve ses lettres de noblesse. Longtemps absent des grandes compétitions internationales, le Togo marque son retour avec la rafle de ses enfants Tchinkoun et Joël M’Maka Tchedre sur les prix et trophées mis en jeu lors de l’édition 2014 de la compétition de court-métrage Clap-Ivoire.

Comme Africa Top Success, vous l’annonçait, 23 productions des jeunes réalisateurs venus de 12 pays d’Afrique étaient retenues pour la phase finale de la compétition sous-régionale.   Le Togo a glané à lui seul, deux des trois trophées mis en jeu et 3 prix sur 7.

Le jeune Joel Tchedre, le réalisateur du documentaire  » Nanas Benz, Reines du textile afrcains » a remporté le grand prix Kodjo Ebouclé du festival de film Clap Ivoire 2014. Le même film a également remporté le prix de l’intégration africaine et une bourse de Canal +.  Son compatriote Max Tchincoun a reçu  le premier prix de film de fiction, le prix du meilleur scenario et le prix de la meilleure interprétation féminine avec le film « Les avalés du grand bleu ».

« C’est l’année du cinéma togolais. Tous pour l’émergence du cinéma togolais et africain », a déclaré Joel Tchedre  sur sa page Pacebook.

Pour rappel, l’édition  2014 de Clap Ivoire est placée sous le signe de l’intégration. Les promoteurs du cinéma africain ont désormais opté pour la collaboration afin de réduire le grand écart qui les sépare des autres industries de cinéma. C’est ce qui explique la présence cette année, des délégués du  Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (Fespacao) et de l’Afrique du Sud au 14ème Clap Ivoire.

A lire aussi :

Aucun commentaire accepté

Les commentaires sont déactivés. Vous ne serez pas en mesure de poster un commentaire dans cet article.