A la Une, Affaires, Projets

L’Afrique bouge : la diaspora feminine joue sa partition à Paris

dsc_0365

Les femmes africaines de la diaspora entendent prendre une part active dans la croissance économique du continent.

Et elles se mobilisent pour jouer leur partition à  l’occasion  du premier Forum économique  des femmes africaines de la diaspora.

Lequel se tiendra les 30 septembre et 1er octobre prochain à l’ENA à Paris sous le thème : « Diagnostic de l’entrepreneuriat au féminin à travers l’Afrique francophone en comparaison avec l’Europe ».

Initiée par l’Organisation des femmes africaines de la diaspora (OFAD), il s’agit d’une rencontre d’affaires dans le cadre d’un large réseau de femmes africaines et européennes pour promouvoir leurs activités, créer et saisir les opportunités en Afrique.

Mais aussi, d’un espace d’informations, d’échanges d’expériences, de débats et de conseils, pour les femmes entrepreneures qui désirent créer ou développer leurs entreprises en Afrique.

C’est aussi une occasion de rencontrer les investisseurs, les financeurs et les experts en accompagnement qui s’intéressent à l’Afrique et aux projets portés par les femmes.

Plusieurs sous thèmes seront abordés lors de tables rondes tout au long des deux jours de la rencontre. Entre autres :

« Etre femme et développer son activité à l’étranger : Echanges d’expériences et des pratiques entre femmes africaines, françaises et maghrébines »

« Accompagnement et financement des entreprises créées par les femmes : banques, les organismes de microcrédits et les investisseurs ont-ils un nouveau regard sur les projets portés par les femmes? Les offres répondent-elles aux besoins des femmes en Afrique et en Europe? »

« Comment les femmes peuvent-elles sécuriser leurs investissements en Afrique? L’entrepreneuriat rural et l’accès des femmes à la propriété foncière: Quels conseils juridiques? »;

« La diaspora et le Transfert d’argent vers l’Afrique : La diaspora féminine est-elle partie prenante du développement de l’Afrique? »

« Les femmes de la diaspora porteuses de projets dans les pays d’origine, quel accueil ? Quel accompagnement ? Quels financements ? »

« Le secteur informel et l’économie souterraine sont dominés par les femmes en Afrique, s’il crée les emplois, il développe aussi la précarité. Formaliser l’informel pour la création des emplois pérennes, le rôle de la diaspora féminine »

« Rôle des medias dans le développement de l’entreprenariat féminin en Afrique ? » .

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *