A la Une, Affaires, Côte d’Ivoire

Ouattara : « le crédit bancaire doit irriguer notre économie »

alassane

Le président ivoirien Alassane Ouattara a invité les banques ivoiriennes à s’impliquer davantage dans les PME, lors de l’inauguration de la Maison de l’Entreprise, initiée par le patronat ivoirien.

Selon M Ouattara, les institutions financières  accordent peu d’intérêt aux PME, et par conséquent « elles se doivent de changer de donne ».

A en croire le Numéro 1 ivoirien, « les PME sont au cœur de la croissance économique comme l’ont pleinement démontré les pays émergents dans le monde ».

Mais sans financement adéquat, poursuit-il, « la croissance des PME est ralentie ».

Le président Alassane déclare que beaucoup d’efforts restent à faire quant à la mission intermédiaire entre l’épargne nationale et les besoins de financement.

« Plusieurs études récentes soulignent que le secteur financier ivoirien ne répond pas pleinement à sa mission d’intermédiaire entre l’épargne nationale et les besoins de financement de l’économie », a-t-il relevé.

Et d’ajouter que : « l’accès aux services financiers demeure encore trop restreint pour l’ensemble des acteurs économiques, à l’exception des grandes entreprises exportatrices et des filiales de sociétés internationales ».

Ouattara qui estime que le secteur financier ivoirien ne contribue pas suffisamment au financement de l’économie nationale, reconnaissant toutefois « un début d’amélioration au cours de ces deux dernières années ».

Pour le président ivoirien : « tout comme le sang qui irrigue le cœur, le crédit bancaire doit irriguer notre économie. Si le débit n’est pas assez suffisant, alors le cœur s’essouffle tout comme la croissance économique d’un pays ».

M. Ouattara regrette par ailleurs la concentration des prêts et des dépôts sur quelques grosses entreprises ainsi qu’une forte concentration des services bancaires aux catégories de la population à haut revenu.

Il souligne que le taux de bancarisation de la Côte d’Ivoire (environ 12%) reste sensiblement inférieur à la moyenne d’Afrique subsaharienne.

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. Merci pour cette information. Le financement des PME est effectivement un critère déterminant pour dynamiser la croissance économique d’un pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *