Burkina Faso

TIC : le Burkina Faso innove avec « G-Cloud »

tic-burkina

Le gouvernement du Burkina Faso s’est engagé à réduire considérablement la fracture numérique. Après l’annonce de la construction d’un Backbone de plus de 5 mille km  confiée à la chinoise Huawei Technologies (pour 120 milliards), le pays se prépare pour la construction du « G-Cloud », une plateforme qui facilitera l’accès aux différents services informatiques.

Avec l’installation de la plateforme « G-Cloud », le Burkina peut faire son entrée dans la « e-éducation, le e-gouvernement, la télémédecine, le e-commerce, les e-services au profit du monde rural », a indiqué Afred Sawadogo directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC du Burkina Faso (ANPTIC).

Le projet évalué à 47 milliards de F CFA, sera exécuté par l’équipementier telecoms Alcatel-Lucent. Il reçoit le financement partiel de la Nordea-Bank Danida Business Finance.

« Le G-Cloud est un modèle qui offrira, à travers internet, un accès à la demande, à un ensemble de ressources informatiques partagées et configurables et qui peuvent être rapidement mises à la disposition du client (service administratif, entreprise, citoyen) sans interaction directe avec le prestataire de service », explique Afred Sawadogo. Selon le Magazine Jeune Afrique, le démarrage des travaux de construction du « G-Cloud » est prévu pour début 2015

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *