A la Une, Bénin

Lionel Zinsou : il prédit un tsunami industriel en Afrique

zinsou
Le banquier et homme de culture béninois Lionel Zinsou était cette semaine l’invité de l’émission « Grand invité de l’écononmie » produite par FRI et le magazine Jeune Afrique. Pour l’élite franco-béninois , un tsunami indistriel se produira incontestablement en Afrique . Les pays du Nord de l’Afrique sont selon Zinsou, les pionniers de cette révolution industrielle que connaîtra l’Afrique.

L’industrialisation de l’Afrique
« Il y aura trois vagues qui provoqueront un tsunami industriel. Certains pays sont déjà acteurs dans les échanges interna- tionaux:les éléments de cockpit d’Airbus fabriqués en Tunisie ou ceux des réacteurs de Safran au Maroc illustrent leur intégration dans les chaînes de valeur mondiales. L’autre vague, la plus forte, viendra de la satisfaction des besoins afri- cains : automobiles, ciment, agroalimentaire… Enfin, troisième vague : la délocalisation, pour profiter d’éléments de compétitivité en Afrique. Et là, le continent se substituera à l’Asie. »

Qui veut la peau du franc CFA ?
« C’est un sujet des plus controversés en Afrique et le franc CFA est souvent contesté par les Anglo-Saxons. Mais cette monnaie, utile à la stabilité des finances publiques, de l’inflation et de l’endettement, est aussi un facteur d’intégration régionale. Rattacher le franc CFA à un panier de monnaies plutôt qu’à l’euro ne changerait rien. Ce n’est qu’à son propre détriment qu’on sort de la stabilité monétaire. »
La Fondation franco-africaine pour la croissance

« L’idée de cette fondation [lancée en juillet par le gouvernement français sous la houlette de Lionel Zinsou] est plutôt originale : si on veut donner plus de contenu économique aux échanges entre la France et l’Afrique, il faut dépasser le cadre des États et mettre en réseau entreprises et associations. Ce n’est pas un réseau d’entreprises françaises, mais un partenariat avec des acteurs africains. »

Discriminations françaises
« Je ne crois pas qu’elles soient le produit de différences ethniques, mais sociales. Il y a beaucoup de résultats positifs dans l’assimilation. La France est le pays où il y a le plus de mariages mixtes, alors que ce sont des choses presque impossibles au Royaume-Uni et très rares en Allemagne. Comme disait Rama Yade, je crois qu’il est plus difficile, quand on habite en France, d’être né à Colombes qu’au Sénégal. »

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *