A la Une, Côte d’Ivoire, Projets

Du livre en Côte d’Ivoire : écrivains confirmés et jeunes auteurs récompensés

arton806387-1024x682

Le Salon international du livre d’Abidjan (SILA) est de retour. La 7e édition se tiendra du 05 au 09 novembre autour du thème, « le livre au cœur de l’émergence ». Et c’est plus de 30 mille visiteurs qui sont attendus à cette rencontre du monde littéraire.

Au cours de la cérémonie de lancement de l’évènement, le Commissaire général de ce salon, Lucien Agbia a fait savoir que l’industrie du livre ivoirienne produit 7 millions de livres par an.

Cette production, souligne ce dernier,  « représente pour 70% l’édition scolaire et 30% pour la littérature générale ».

Afin de permettre aux auteurs de vivre de leur métier, le ministère ivoirien de la culture a initié deux grands prix nationaux de la littérature afin de « récompenser les lauréats » dans les catégories « écrivains confirmés » et « jeunes auteurs ».

« Nous sommes en Afrique où le taux d’analphabètes est élevé. Pour que l’écrivain vive de son art, il faut qu’il soit un auteur de très grande notoriété, ou qu’il s’internationalise », a indiqué le commissaire général.

Ce dernier dénonce « la fraude, qui fait que les livres ne sont pas toujours comptabilisés par ceux qui payent les droits d’auteurs ».

Comme nouveauté introduite dans l’organisation du  7e SILA, l’on note  la participation des huit pays du Bassin du Congo.

« Une bibliothèque permanente qui récompensera les meilleurs lecteurs du Salon ainsi qu’un espace café tiendra lieu de débat et d’échanges entre les auteurs et les lecteurs, tout comme la mise en place d’un atelier de lecture » seront également menu de ce Salon, a souligné M. Agbia.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *