Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Guinée, Libéria, Mali, Niger

Economie : forte croissance en 2014 et 2015

croissance-afrique

La croissance est au rendez-vous en Afrique. Le Fonds Monétaire International (FMI) dans son rapport biannuel publié le 07 octobre a indiqué que la croissance en Afrique subsaharienne sera de  5,1 % en 2014 contrairement aux 5,4% annoncés. L’année 2015 sera beaucoup plus favorable avec une croissance estimée à 5,8%.

Le Fonds monétaire international explique cette constance de la croissance en Afrique par la bonne orientation de la demande externe et la  forte hausse de l’investissement public-privé. Le FMI a également indiqué que la propension aux risques est assez générale.  « Il y a eu peu de discrimination en fonction des politiques internes. Les écarts de taux d’interêt sur la dette souveraine sont revenus au niveau le plus bas d’avant la crise quelque soient les situations budgétaires des pays », révèle le communiqué.

Le FMI met cependant en garde les Etats africains contre les conséquences néfastes de la maladie à virus Ebola sur leurs économies. «Au-delà des graves implications humanitaires, l’épidémie liée au virus Ebola fait payer un lourd tribut économique à la Guinée, au Libéria et au Sierra Leone», a indiqué le rapport avant de préciser que les conséquences seraient plus dramatiques en cas de propagation du virus dans d’autres pays du continent.

Comme Africa Top Success vous le rapportait, l’apparition de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest paralyse plusieurs secteurs de l’économie africaine comme le transport aérien et le tourisme. Au Burkina Faso, le gouvernement a annulé l’édition 2014 du Tour cycliste international de Faso   mettant ainsi en doute la tenue du Fespaco 2015. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *