A la Une, Tchad

N’Djaména : 10 films à l’honneur du festival « Toumaï »

Salla-pistolet-1024x682Depuis vendredi, la capitale tchadienne, N’Djaména est au rythme du festival international de cinéma dénommé « Toumaï ».

Durant les trois jours, il sera projeté une dizaine de films à l’Institut français du Tchad, ainsi que dans d’autres salles de N’Djaména.

Entre autres programmations, le public aura à suivre le dernier long métrage « Gris-gris » du réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun, nominé à la 66ème édition du festival cinématographique de Cannes.

« Dakar trottoirs » du sénégalais Hubert Laba Ndao, récit d’un amour brûlant entre deux jeunes dans cet univers micro-cosmique de Dakar, où se confondent les personnages surréalistes d’un théâtre paradoxal au cœur de la capitale sénégalaise.

Situant l’assistance sur le bien-fondé de ce festival, le Directeur de programmation, Pepiang Toufdy a indiqué que « la mission du Festival Toumaï est de soutenir et d’encourager les cinématographiques tchadiennes, africaines et les partenariats entre les pays du continent ».

Il a ensuite ajouté que « la situation du cinéma africain et surtout tchadien reste précaire. C’est donc par nature et pour son début, le rôle du Festival Toumaï Film ouvre une brèche dans cette censure économique et favorise ainsi la rencontre des spectateurs avec des films, qui sont moralement et esthétiquement ce que l’Afrique vit, fait, et rêve ».

Le festival « Toumaï » referme ses portes dimanche.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *