A la Une

Oneil Biatti :  » Je veux gagner le Buzz Awards 2015″

Biatti1

A l’état civil, Douhadji-Kombey Kofi, Oneil Biatti reste ce jeune talent de la terre togolaise qui s’investit dans la Word Music pour « valoriser la rythmique et les couleurs de son terroir ». Candidat aux « Buzz Awards 2015 » qui récompensent les artistes dans 6 catégories à savoir, le meilleur artiste masculin, le meilleur artiste féminin, le meilleur espoir, le meilleur clip, la meilleure reprise musicale et le meilleur groupe musical, Oneil Biatti compte sur tous les Togolais pour l’accompagner dans cette représentation de la nation togolaise à cette compétition internationale. « Je veux gagner le Buzz Awards 2015 avec le soutien de tous les Togolais pour porter haut les couleurs de ma nation », a-t-il confié à l’Agence de presse Afreepress.

Afreepress.info : Bonjour Monsieur. Présentez-vous à nos lecteurs

Oneil Biatti : Je suis Oneil Biatti, je suis artiste de la chanson, auteur compositeur, j’évolue dans la régie de la Word Music. Mon premier album a été lancé le 5 avril 2014 à Lomé. Depuis lors, l’album est en promotion aussi bien au Togo que sur l’échiquier international. Voilà un peu qui je suis et ce que je fais.

Afreepress.info : Pourquoi avoir choisi de faire la Word music et non le hip hop, le rap ou autre ?

Oneil Biatti : Le choix de faire de la Word music est venu après beaucoup de réflexions. Je suis venu très tôt dans la musique. Déjà à 7 ans, je faisais le piano puisque mon père était et continue d’être un maître de chants chorale, je me suis révélé au grand public en 2005 avec mon premier single. J’ai commencé avec une musique beaucoup plus urbaine. De 2005 à 2010, malgré mes efforts, mes œuvres étaient méconnues et cela ne m’apportait pas grand-chose. Je me suis demandé ce que je pouvais faire pour que mon art reflète tout d’abord les couleurs de la musique de mon terroir et ensuite me permettre de la vendre à l’extérieur.
Tout ceci, c’est après avoir compris qu’il est difficile d’importer un genre musical, de le travailler et de le vendre à ses concepteurs. Je me suis donc dit, « à beau mentir qui vient de loin », si je porte mon projet, si je retourne aux sources et j’envoie le résultat ailleurs, les gens seront émerveillés pour le simple fait qu’ils n’ont pas encore vu ce que je fais. Et quand j’ai découvert la Word music, puisque l’ai beaucoup écouté Manou Dibango, Bella Bello, Angélique Kidjo, pour ne citer que ceux-là. Tout ceci m’a fait réfléchir et j’ai découvert aussi par mes propres recherches que ce genre de musique me permet d’utiliser avec la plus grande flexibilité les colorations et les rythmiques traditionnelles de chez moi. Je ne voulais pas aussi me renfermer dans un style trop traditionnel pour que cela soit brut, donc la Word Music me permet de mondialiser ma musique.
Afreepress.info : Que prépare Oneil Biatti pour les mélomanes ?
Oneil Biatti : Actuellement nous travaillons sur la promotion de l’album sur un plan macro et nous sommes déjà présents sur pratiquement tous les continents mais à une échelle beaucoup plus débutante. Donc mon staff et moi sommes à pied d’œuvre pour pouvoir faire avancer les choses assez rapidement.
En dehors de cette préoccupation, j’ai été nominé au « Buzz Awards » 2015 qui est un Awards qui récompense les musiciens dans 6 catégories et j’ai été nominé dans la catégorie meilleur clip avec ma dernière vidéo titrée « Kékéli ». Donc avec cette vidéo, les votes ont commencé il y a de cela trois semaines et se poursuivent jusqu’au 30 novembre 2014 où un seul clip sera sélectionné meilleur « Buzz Awards 2015 ». Actuellement le premier tour est achevé et ma vidéo continue la course pour le deuxième tour.
C’est une grande joie et un honneur pour moi de pouvoir représenter le Togo à cette compétition internationale.

Afreepress.info : Après King Mensah, les Toofan et d’autres encore qui portent déjà haut les couleurs du Togo sur l’échiquier international, que ferez-vous à votre tour si vous êtes lauréat à ces Awards ?

Oneil Biatti : Si je gagne ces Awards, et puisque je ne connais pas le contenu de la cagnotte, mais après, que je sois gagnant ou pas, la bataille continue. Je veux contribuer à l’évolution de mon pays. Dans ce cas, je continuerai de faire les spectacles, de peaufiner mon art en sensibilisant la population togolaise aux valeurs cardinales que sont le civisme et surtout la réconciliation, la paix, la confiance en soi et au développement personnel parce que je pense que s’il est dit dans la Bible que l’homme est le temple de Dieu, alors l’Homme à l’image de Dieu est capable de modifier le monde et d’en faire un endroit meilleur.

Afreepress.info : De quoi avez-vous besoin de la part de tous les Togolais pour gagner ces awards ?

Oneil Biatti : Ma doléance envers tous les Togolais et tous ceux qui aiment ma musique, c’est de pouvoir voter pour cette vidéo pour que j’aie le plus de points pour remporter la première place dans ma catégorie à ces Awards pour que le Togo puisse lever la main pour sa représentation parmi les nations, puisque les critères de sélection sont essentiellement basés sur le vote. J’invite donc la population togolaise et tous mes fans à voter massivement pour moi.

La particularité de ces Awards est que tout se passe sur internet. Pour simplifier les choses, nous avons posté le lien du site sur lequel les votes se déroulent sur ma page facebook qui est « Oneil Biatti Music » pour permettre à ceux qui sont intéressés de voter le plus simplement possible. Aussi, une seule personne peut voter plusieurs fois toutes les cinq minutes. Les votes peuvent également se faire directement sur le site www.buzz-land.com en sélectionnant la catégorie meilleure vidéo.
Mon souhait est que toute la population togolaise d’ici et d’ailleurs puisse contribuer à la sélection de ma vidéo. L’opportunité est déjà accessible puisque je suis déjà nominé et l’occasion doit être donc saisie pour porter haut le drapeau togolais.

Afreepress.info : Avez-vous un message fort à l’endroit des Togolais ?

Oneil Biatti : Je vois venir un Togo nouveau et cela me comble de beaucoup d’espoir. J’invite donc tous les Togolais à travailler main dans la main, à développer l’esprit de tolérance parce que la diversité d’opinions est plutôt une richesse pour le développement d’un pays comme le dirait Antoine de Saint Exupéry, « celui qui diffère de moi, loin de me léser, m’enrichit ». Mon souhait le plus ardent est que le peuple togolais se réconcilie afin qu’ensemble nous puissions bâtir notre cité.
Le Togolais ne doit plus demander à son frère « tu es d’où ? » mais plutôt « qu’est-ce que tu sais faire ? ». Dans cette logique, nous réunirons les compétences au bon endroit pour faire du Togo l’or de l’humanité.

Afreepress.info : Un mot de fin ?

Oneil Biatti : Je remercie vivement l’Agence de presse Afreepress, pour l’opportunité qui m’est offerte et j’invite pour l’occasion, tout le peuple togolais à consommer la musique togolaise car elle contient elle aussi beaucoup de richesses.

Source: Afreepress

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *