A la Une, Togo

Akueson Gérard : Patron de la 1ère maison de disques africaine de la France

akueson

Au Togo le nom Akueson Gérard ne dit pas grande chose à la nouvelle génération. Et pourtant l’homme jouit d’une réputation qui le précède dans les milieux de showbiz en France depuis les années 1970. Batteur reconverti en producteur et Manager, le Togolais Akueson Gérard est le premier africain à créer une maison de disques en France. Son label Disques Akoe qui a vu le jour en 1962 a produit plusieurs stars du continent à l’instar de la vedette togolaise Bella Bellow,  ou encore le Béninois GG Vikey.

La journée du mardi 14 octobre devrait officiellement annoncer les festivités marquant la célébration des 60 ans d’ Akueson Gérard. Au moment où les reporters installaient encore leurs appareils pour la couverture médiatique de la conférence de presse, une mauvaise nouvelle gâche la fête.  « Gérard Akueson  a été pris d’une crise subite et transporté d’urgence dans une clinique », a indiqué l’ancien ministre visiblement  affecté par la nouvelle tout comme la présentatrice Edwige N’zonou.

« Vous savez qu’il est âgé, il n’a peut-être pas supporté toute la pression », tente d’expliquer l’ancien ministre togolais avant d’indiquer que la conférence de presse est reportée à une date ultérieure.

Selon des indiscrétions, plusieurs manifestations étaient prévues les 07,  08 et 09 novembre 2014 pour saluer l’œuvre du Togolais. Amtha Kol, la promotrice de Caravane d’Afrique avait également annoncé sur sa chaine Youtube sa participation aux festivités. « Chaque année Gérard Akueson fait le déplacement sur la Caravane d’Afrique, c’est l’occasion pour moi aussi de lui renvoyer l’ascenseur », a-t-elle indiqué.

Pour rappel, la structure d’ Akueson Gérard a changé de dénomination une première fois en  1982 en devenant  Bade Stars Music  puis une seconde fois en 1994 (Akueson Worldwide ). En 2011 Akueson Gérard a confié la gestion de sa boîte à son fils, un mordu des TIC qui s’est engagé à poursuivre l’œuvre de son géniteur.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *