Sénégal : les gisements de pétroles exploitables dans 5 ans

109 total views, 6 views today

petrole

L’exploitation du gisement de pétrole découvert récemment au large de Dakar peut prendre cinq à six ans, a indiqué, mercredi à Dakar, le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), Mamadou Faye.
« Après cette découverte » annoncée la semaine dernière, « la logique » voudrait qu’une évaluation soit faite de la situation avant la phase de développement, a-t-il dit en conférence de presse.

 »Cela peut prendre cinq à six ans », a souligné M. Faye, confirmant la découverte de pétrole annoncée par le forage d’exploitation dénommée FAN-1, au large des îles du Saloum, au niveau du bloc dénommé Sangomar profond.

Selon le directeur général de PETROSEN, avec la profondeur d’eau caractérisant ce site, une exploitation pétrolière n’est possible sans des plateformes de production.

« Ce n’est pas quelque chose qu’on trouve sur le marché comme les véhicules », a souligné Mamadou Faye. Il a assuré que toutes les caractéristiques techniques de cette plateforme seront étudiées avec la mise en place de l’ingénierie nécessaire pour une meilleure exploitation du produit.

« Ce travail va durer deux à trois ans. C’est-à-dire depuis l’ingénierie, tout gisement même découvert peut prendre du temps avant l’exploitation », a précisé le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal.

Les opérations d’exploration de pétrole du forage FAN-1 sont conduites par la société britannique Cairn Energy, avec comme partenaires ConocoPhillips (Etats-Unis), FAR (Australie) et la Société pétrolière nationale du Sénégal PETROSEN.

CAIRN détient 40 % de ce bloc, contre (35 %) pour ConocoPhilips et 15 % pour FAR. PETROSEN détient pour sa part 10 %) de ce bloc.

Source: APS

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.