Affaires

Sénégal : Ebola n’a pas eu raison de la Foire régionale de l’UEMOA

foire_566795Tout comme plusieurs grands événements au plan sous régional, des craintes de report ou d’annulation avaient été soulevées à la cérémonie de lancement de  la 3 édition de la Foire régionale de l’intégration de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), pour cause d’Ebola.

Eh bien, contre toute attente, elle s’est ouverte ce jeudi et ce jusqu’au 2 novembre prochain à Dakar, et se tient  dans les locaux du Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES).

Selon le directeur de l’Observatoire économique de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), Mbaye Chimère Ndiaye, ce grand rendez-vous devrait contribuer à « une meilleure implication » du secteur privé des huit pays membres de cette organisation dans le processus d’intégration sous régionale,

A travers cette rencontre, les organisateurs veulent également aider le secteur privé des pays concernés à « s’imprégner des réformes », des projets et des programmes en cours au sein de l’UEMOA et à se les approprier.

« Ce sera l’occasion pour les opérateurs économiques de la zone UEMOA de mieux se connaître, en échangeant leurs produits et leur savoir-faire. Nous avons par ailleurs convié à cette rencontre deux pays qui ne sont pas de la sous-région UEMOA, à savoir la Gambie et la Mauritanie », a indiqué M Ndiaye, qui souligne qu’il est aussi question de promouvoir les produits locaux.

A noter que plus de 300 entreprises sont attendues à la foire de l’UEMOA.

Dans cet élan d’intégration sous régionale, a poursuivi Mbaye Chimère Ndiaye, les acteurs du secteur public et du secteur privé doivent être informés, au terme de la foire, de l’importance du développement du commerce intracommunautaire.

« Durant la foire, nous mettrons en exergue les entraves aux échanges dans notre sous-région, notamment les barrières tarifaires. Il faut qu’il y ait moins de postes de contrôle sur les corridors (les routes transnationales), moins de pots-de-vin et une exonération de la taxe sur la valeur ajoutée. Tout cela permettra d’améliorer nos balances commerciales, qui sont déficitaires », a expliqué M. Ndiaye.

Thème retenu pour cette Edition : « Le secteur privé, moteur de l’intégration économique sous régionale ».

Les deux premières éditions de cette foire se sont tenues au Mali en 2008  et au Niger 2013.

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *