A la Une, Politique, Rwanda

Intégration : le Rwanda annonce son retour à la CEEAC

kagame

Depuis 2010, le Rwanda s’est retiré de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Cette absence au sein du plus grand regroupement de l’Afrique centrale ne sera que de courte durée selon la ministre rwandaise des affaires étrangères. Participant le 27 octobre 2014 à une manœuvre militaire regroupant des troupes venues de huit pays de la communauté, Louise Mushikiwabo a annoncé le retour de son pays dans la grande famille.

«Le Rwanda est désormais un pays qui est très loin de la tragédie (du génocide de 1994, Ndlr), qui s’est stabilisé et prêt à contribuer à la CEEAC, alors au prochain sommet de la CEEAC, qui va avoir lieu dans quelques semaines, le Rwanda va réintégrer cette organisation», a indiqué la ministre qui a expliqué le retrait de son pays par la crise financière qui a secoué le Rwanda depuis le génocide de 1994.

«On avait suspendu notre participation parce que, depuis le génocide de 1994, le Rwanda est un pays en reconstruction. Donc, on a pensé qu’on ne pouvait pas contribuer pleinement à la CEEAC», précise Louise Mushikiwabo .

Créée en 1984, la CEEAC a pour mission « la promotion et le renforcement d’une coopération harmonieuse et un développement dynamique, équilibré et autoentretenu dans tous les domaines de l’activité économique et sociale, en particulier dans les domaines de l’industrie, des transports et des communications, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources naturelles, du commerce, des douanes, des questions monétaires et financières, des ressources humaines, du tourisme, de l’enseignement, de la culture, de la science et de la technologie et du mouvement des personnes en vue de réaliser l’autonomie collective, d’élever le niveau de vie des populations… »

Elle regroupe actuellement dix pays : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République démocratique du Congo, Sao Tomé & Principe et le Tchad.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *