Gabon

Ali Bongo: co-président du Congrès mondial des parcs à Sydney

bongo

Aux côtés de la présidente du Centre pour le développement des peuples autochtones, le président de la République présidera la 6e édition de cette rencontre décennale, organisée par l’UICN du 12 au 19 novembre prochain dans la métropole australienne.

Le président de la République se rendra très prochainement en Australie, où il co-présidera la 6e édition du Congrès mondial des parcs, prévu du 12 au 19 novembre à Sydney sous le thème «Des parcs, la planète et nous : solutions sources d’inspiration». Il sera assisté dans cette position par la Nicaraguayenne Mirna Cunningham, présidente du Centre pour le développement des peuples autochtones (Cadpi).

Cette rencontre s’articulera autour de 3 enjeux : valoriser et conserver la nature à travers les parcs, trouver des solutions naturelles aux changements globaux de la planète et appliquer une gouvernance efficace et équitable des services rendus par la nature. A cela s’ajoute la santé et le bien-être des populations, ainsi que les défis du développement.

Si la marraine de l’événement milite pour la communication interculturelle, les droits de femmes, le changement climatique et ses impacts sur les communautés autochtones, Ali Bongo est présenté comme un défenseur des écosystèmes naturels.«Nous sommes attaqués.

L’Afrique est attaquée. Il ne s’agit pas seulement d’un problème environnemental. Les braconniers s’introduisent dans des régions de paix. Ils commencent par tuer les rhinocéros et les éléphants, ensuite ils se rabattent sur le bois et les minéraux, puis deviennent des voleurs, des bandits et finalement des rebelles. Aujourd’hui, le crime sur la faune sauvage est devenu une menace grave pour la souveraineté et la stabilité de nos pays», avait-il d’ailleurs déclaré aux assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad) en mai 2013.

Ce congrès des parcs est organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) tous les 10 ans.

Source: gabonreview.com

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *