A la Une, Côte d’Ivoire, Maroc

Timité Bassori : le pionnier du cinéma ivoirien célébré à Rabat

cinema-ivoire

Après la semaine du cinéma marocain tenu en Côte d’Ivoire en 2013, Rabat abrite depuis lundi 03 novembre 2014, la semaine du cinéma ivoirien. Cette belle collaboration entre les deux pays a été l’occasion de redonner vie au long-métrage « la femme à couteau » de l’Ivoirien Timité Bassori projeté lors de la première journée des manifestations.

Sorti en 1968, le film de 90 minutes de l’Ivoirien Timité Bassori évoque le traumatisme d’un jeune ivoirien revenu d’Europe. Ce dernier est confronté à la grande différence qui existe entre la modernité à laquelle il a pris gout en Europe et la tradition qu’il doit désormais vivre.

Timité Bassori est considéré comme l’un des pères du cinéma ivoirien. Né en 1933, il fait ses études à l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC)  de Paris. Avant son long-métrage « la femme à couteau », il avait participé en tant qu’acteur à la réalisation de la série de documentaires intitulée « Regard d’Afrique » révélant ainsi son talent de comédien.

Il fut d’ailleurs l’un des principaux acteurs de « la femme à couteau » aux côtés de Vieyra Mary, Diaman Emmanuel, Kouakou Bertin et Alloh Danielle. Les travaux du cinéaste ont été salués en 2009   lors de la 12ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK).

Timité Bassori a été sollicité pour présider le jury du prix de long métrage lors du 11ème Festival national du film de Tanger et lors de  la 17ème édition du FCAK.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *