A la Une, Kenya

Lupita Nyong’o : La star hollywoodienne était victime de racisme

lupita-racisme

Derrière son sourire, la star Kenyane  Lupita Nyong’o est  a parfaitement su cacher les périodes sombres de son enfance. « La femme de l’année » selon le magazine Américain « Glamour », a confié dans les colonnes du journal, les comportements racistes qu’elle a surmontés depuis son enfance.

« Les standards de beauté européens sont le fléau du monde, car la croyance que les peaux plus foncées sont moins belles que les peaux plus blanches est la clé du succès et de l’amour. L’Afrique n’est pas une exception. (…) Quand j’étais au lycée, un de mes professeurs m’avait même dit : « Quand vas-tu trouver un mari ? Comment vas-tu trouver quelqu’un plus noir que toi ? J’étais terrifiée », se rappelle l’actrice kenyane.

La nouvelle égérie de la maison Lancôme avait vécu pendant longtemps la stigmatisation due à la couleur de sa peau. Elle a gardé les images d’une publicité télé qui l’avait traumatisée.

« Je me souviens d’avoir vu une publicité où les femmes passaient un entretien mais n’arrivaient pas à avoir un job. Puis, l’une d’entre elles a mis de la crème pour éclaircir sa peau, et elle a obtenu le boulot ! Le message était clair : la peau noire est inacceptable», a-t-elle déclaré.

Aujourd’hui, Lupita Nyong’o est comblée. Elle a percé à Hollywood en remportant l’Oscar du second rôle féminin avec « 12 Years a Slave », un film inspiré d’une histoire vraie sur l’esclavage qui a été encensé par les critiques. Elle est également annoncée à l’affiche de « Star wars ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *