A la Une, Botswana

Matshidiso Moeti Rebbeca : Nouvelle directrice de l’OMS Afrique

oms-ok
Africa Tops Success vous le rapportait. Ils étaient cinq à convoiter le poste du Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique. La candidate botswanaise Matshidiso Moeti Rebbeca a surclassé ses concurrents ; le Prof Dorothée Kindé Akoko Gazard (Bénin), le Prof Thérèse N’Dri Yoman (Côte d’Ivoire), le Dr Fatoumata Nafo Traoré (Mali) et le Dr Jean-Marie Okwo-Bele (Congo). La nouvelle patronne de l’OMS Afrique prendra fonction en février 2015.

La Botswanaise Matshidiso Moeti Rebbeca a été élue mercredi 05 novembre 2014 à la tête de la Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique. Elle succède ainsi à l’Angolais Dr. Luis Sambo en fin de mandat.

Matshidiso Moeti Rebbeca n’est pas une étrangère dans les institutions onusiennes. Jusqu’en mars 2014, elle était Directrice régionale adjointe de l’Oms pour l’Afrique. Matshidiso s’engage à travailler avec tous les acteurs de la santé des 47 pays membres de l’institution, y compris les candidats malheureux afin d’améliorer l’expertise du système de santé africain.

« C’est à travers ce système que les gouvernements sont capables de livrer le service de prévention très important et aussi des services curatifs pour des maladies. Nous allons faire un fort plaidoyer pour que le secteur de la santé en Afrique soit mieux financé par les Etats membres eux-mêmes mais aussi par les partenaires internationaux. Ça, c’est la base de tout ce que les Etats membres vont essayer de faire », a déclaré l’heureuse élue.

Il faut noter la formidable solidarité de l’Afrique australe derrière la candidature botswanaise contrairement aux candidats de l’Afrique de l’ouest qui ont réduit leurs chances en n’optant pas pour une candidature unique.

Au Bénin, la presse fustige le retard accusé par le gouvernement dans la campagne en faveur du Prof. Dorothée Kindé Akoko Gazard. « De sources proches de la présidence de la République, on apprend que le gouvernement a mis du temps pour mettre les moyens à la disposition du candidat du Bénin. Résultat : sur les 47 pays africains, le candidat béninois a battu campagne dans deux seulement », déplore le site lacroixdubenin.com.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *