A la Une, Cameroun, Projets

SIMA 2014 : renforcer le marché africain de la musique

mtp_0445Après Yaoundé, c’est au tour de Dakar d’accueillir du 20 au 22 novembre 2014, le Salon international de la musique africaine (SIMA).

Un rendez-vous majeur des musiques africaines qui se tiendra à la Maison de la Culture Douta Seck.

Près de 20 formations musicales d’Afrique et de la diaspora se produiront en « concerts publics et gratuits », pendant les trois jours consacrés à cette manifestation.

A en croire les promoteurs, l’une des ambitions est de contribuer au renforcement du marché africain de la musique.

Entre autres temps forts de la manifestation, un marché de la musique, des stands d’exposition pour les professionnels, des tables rondes, des ateliers, des speed meetings, des remises de prix, des shows cases et des concerts.

« Le SIMA souhaite répondre aux besoins identifiés par les professionnels de la musique africaine, à savoir renforcer le marché africain de la musique, appuyer la professionnalisation des opérateurs au sein des marchés, promouvoir et exporter la musique africaine en Afrique et hors d’Afrique », explique un membre du comité d’organisation.

Les organisateurs du SIMA ambitionnent d’en faire « un tremplin pour la nouvelle scène musicale africaine ».

Les rencontres professionnelles, organisées en amont des concerts, réuniront une centaine d’opérateurs afin d’analyser les mutations du secteur musical africain et ses enjeux dans la croissance économique du continent.

Ces rencontres accueillent deux tables rondes, la première sur l’économie de la musique dématérialisée, la seconde sur la copie privée. Les rencontres comprennent également un atelier avec le réseau Zone Franche, venu en délégation spéciale dans le cadre des Franconnexions.

Il y aura également, lors de cette manifestation, une plateforme d’information et de promotion de la musique africaine, dénommée « Music in Africa », qui accueillera en concert le koriste sénégalais Noumoucounda Cissoko et son trio.

Il est également prévu la tenue d’un marché de la musique, composé d’une trentaine de stands d’expositions de structures professionnelles.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *