A la Une, Maroc, Projets

BAD : un projet marocain récompensé par le prix d’excellence 2014

Imtiyaz-2014-IAMLa Banque Africaine de Développement (BAD) a décerné récemment le Prix d’excellence 2014 de sa présidence à trois projets de développement menés au Kenya, en RDC et au Maroc, sur un total de 12 projets sélectionnés.

Selon une note de la BAD rendue publique dans la métropole ivoirienne, le premier prix d’excellence de la présidence de la BAD est revenu au projet d’amélioration de l’autoroute Nairobi-Thika (Kenya), alors que le second prix a été décerné au projet de réhabilitation des routes Nsele-Lufimi et Kwango-Kenge en RDC.

Quant au 3ème prix de l’excellence de la présidence de la BAD, il a été attribué au projet de la centrale thermo-solaire d’Aïn Ben Mathar au Maroc. Ce projet novateur montre comment la BAD soutient les pays à revenu intermédiaire et la croissance verte, explique-t-on de même source.

« Fort de l’engagement sans faille du gouvernement marocain, la BAD a contribué à la construction de bâtir cette centrale thermo-solaire à cycle combiné, permettant ainsi d’accroître la capacité électrique de 470 MW et de réduire de 33.500 tonnes les émissions de CO2 »,peut-on lire dans le document.

Et de faire observer que l’aménagement des routes locales et de ponts tout autour du site du projet, a eu des retombées « positives » pour quelque 1.128 foyers ruraux, leur facilitant l’accès aux services sociaux, la fréquentation scolaire et dopant le commerce local.

Le projet a également permis de tirer de précieux enseignements sur la qualité à l’entrée et l’approvisionnement, appliqués aujourd’hui au projet de centrale électrique solaire d’Ouarzazate, que la BAD poursuit actuellement.

S’exprimant lors d’une cérémonie de remise de ces prix, le président de la BAD, Donald Kaberuka, a relevé que l’attribution de ces prix met en lumière l’engagement de la BAD, qui œuvre à améliorer la qualité et la viabilité de la croissance en Afrique, conformément à sa stratégie décennale 2013-2022.

Et de poursuivre que pour assurer la réussite de la mise en œuvre de ses priorités et de son mandat opérationnels, la BAD a fait d’énormes progrès pour renforcer son efficacité et ses performances administratives ainsi que ses résultats.

Selon M. Kaberuka, la Banque est fermement décidée à améliorer davantage sa performance, afin de continuer de répondre aux besoins d’un continent sur le point de prendre son envol.

C’est dans cette optique que la BAD a donc lancé les Prix de la présidence, afin de promouvoir la culture de l’excellence dans ses opérations et parmi son personnel, de partager les meilleures pratiques à l’œuvre en son sein, et de communiquer les résultats de ses interventions, a-t-il expliqué.

Ces Prix, rappelle-t-on, ont pour but d’identifier et récompenser l’excellence dans des opérations qui méritent d’être davantage reconnues, au sein de la BAD comme de la communauté du développement, de récompenser les chefs de projets de la BAD pour l’innovation et l’excellence des opérations dont ils ont la responsabilité et de diffuser les meilleures pratiques.

Il s’agit aussi de favoriser l’apprentissage, à travers les différents départements de la BAD, conclut la même source.

Source: La Nouvelle Tribune

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *