A la Une, Mali, Projets

Mali : tapis rouge pour les 10 nouveaux agrégés du CAMES

concours-agrégation-cames-professeur-faculte-universite-ecole-medecine-fmosIls ont rehaussé l’image du Mali au 17ème Concours du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) qui s’est tenu du 3 au 11 novembre à Yaoundé, au Cameroun.

Et ils méritent tous les honneurs possibles de la part des autorités du pays, lesquelles ont triomphalement accueilli jeudi les dix nouveaux professeurs agrégés de retour dans leur pays.

Il s’agit de 2 pédiatres, dont une femme, la seule du groupe, 1 neurologue, le seul agrégé dans cette spécialité au Mali, 1 dermatologue vénérologue, 1 spécialiste de l’anatomie pathologique, 2 chirurgiens généralistes, 2 gynécologues obstétriciens, et 1 pneumo-phtisiologue.

Deux ministres, le ministre de l’éducation nationale, représentant son homologue de l’enseignement supérieur, et le ministre de la santé attendaient les illustres nouveaux diplômés à l’aéroport international de Bamako-Sénou.

Un grand nombre de membres de cabinets ministériels ainsi que plusieurs enseignants et étudiants en médecine et une foule de proches et d’amis étaient également au rendez-vous.

Après l’accueil festif de l’aéroport, les récipiendaires ont été reçus à la primature où ils ont été chaleureusement félicités par le Premier ministre Moussa Mara.

« Seule l’excellence paye à ce point et le mérite doit être récompensé. Nous vous disons félicitations. En ce temps où la maladie à fièvre Ebola tente de s’implanter dans notre pays, le corps médical est plus que jamais sollicité », a dit le Premier ministre dans son intervention.

Selon M Mara, « l’école malienne, à travers ce succès, montre des signes de fierté nationale et d’excellence » malgré ses difficultés.

Les lauréats étant tous des médecins, le ministre de la santé s’est exprimé en ces termes : « Cette victoire est pour nous tous. Nous ne pouvons pas prétendre à construire des Centres hospitaliers universitaires (CHU) si nous n’avons pas de professeurs ».

Le porte-parole des lauréats, Professeur agrégé Bakarou Kamaté, de la spécialité « Anatomie pathologique » a déploré le fait que les assistants ne sont pas recrutés tous les ans au Mali, ceci pourrait faciliter leur adhésion au CAMES, plus tôt.

A noter que sur 12 candidats maliens à ce 17ème concours en médecine du CAMES, dix ont été reçus et deux ont été majors dans leurs spécialités respectives.



A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *