A la Une, Côte d’Ivoire, Projets

Café ivoirien : plus de 5 millions de tasses consommées par jour en Afrique

5-tasses-de-cafe-augmentent-le-risque-d-obesiteC’est la bagatelle de 8 milliards FCFA que l’Etat ivoirien a injecté dans la filière café en vue d’atteindre une production de 400 mille tonnes à l’horizon 2020. Ceci, à travers un projet qui devrait relancer le secteur.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce vaste projet, Nestlé Côte d’Ivoire se positionne comme un « partenaire fiable » aux côtés du gouvernement.

La signature d’un contrat vient sceller le partenariat entre les deux entités. Les documents ont été paraphés lundi par le ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly et le Directeur général de Nestlé Côte d’Ivoire, Mauricio Alarcon.

D’ici à 2022, Nestlé s’engage donc à former en Côte d’Ivoire 30.000 planteurs aux bonnes pratiques agricoles afin d’assurer un approvisionnement en café vert 100% conforme aux normes minimales de durabilité 4C (Code Commun de la communauté café), qui portent notamment sur la protection des droits humains, la non déforestation, et le respect de critères de qualité.

Il s’agit essentiellement de distribuer 27 millions de plants à haut rendement. A fin 2014, plus de 1 800.000 plants auront été distribués et plus de 13.000 planteurs formés en Côte d’Ivoire.

Cet engagement n’est que la concrétisation du « Plan Nescafé », lequel participe à l’amélioration de la productivité, de la compétitivité et au développement de la filière café en Côte d’Ivoire.

Pour Mauricio Alarcon, il s’agit de répondre aux défis auxquels les producteurs de café font face nécessitent une approche collaborative.

« Notre engagement vise à créer de la valeur tout le long de la chaîne d’approvisionnement, de la plantation jusqu’à la tasse de café. Pour cela nous devons veiller à contribuer à l’essor économique et sociale des communautés agricoles, tout en préservant les ressources du pays pour les générations futures », a expliqué M. Alarcon.

En Côte d’Ivoire, le Plan Nescafé s’intègre dans la vision du Programme national d’Investissement Agricole (PNIA), mis en place par le Ministère de l’Agriculture.

Il fait également partie des axes stratégiques de la Plateforme de Partenariat Public-Privé de la relance caféière initiée par le Conseil du Café et du Cacao.

Grâce au café ivoirien, ce sont plus de 5 millions de tasses de café qui sont consommées par jour dans la région Afrique du Centre et de l’Ouest.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *