A la Une, Côte d’Ivoire, Politique

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara et les militaires mécontents parviennent à un accord

arton810217-1024x682Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et les militaires mécontents sont parvenus, jeudi soir, à un accord qui prévoit le début du paiement des arriérés de salaires dès fin novembre.

« L’Accord de Ouagadougou n’a pas été précis sur certains points. Nous allons les clarifier  », a déclaré le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, qui avait désigné, mercredi, un Comité interministériel pour discuter avec ces militaires.

« Les arriérés seront réglés selon les modalités sur lesquelles vous vous êtes entendus », a-t-il poursuivi en annonçant que le paiement des arriérés commencera dès fin novembre.

« Vous vous êtes dans l’armé et cela a été confirmé (…) A partir de maintenant vous devez vous comporter en soldat modèle. Si vous n’êtes pas des modèles, vous allez créer la chienlit dans ce pays », a lancé Alassane Ouattara à ses interlocuteurs.

« Passez le message à vos camarades que nous nous sommes vus et nous nous sommes parlés et que nous nous somme compris », a-t-il ajouté.

M. Ouattara a par ailleurs rappelé que sa « priorité était l’eau, la santé, l’électricité, l’école et l’amélioration des conditions des planteurs » après la violente crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011 qui a fait plus de 3000 morts.

Au regard du montant important (près 20 milliards de FCFA) pour satisfaire les revendications des militaires mécontents, explique une source ministérielle, il a été convenu que le paiement des arriérés qui remontent à 2009 s’échelonne sur six mois.

Mardi, un mouvement de grogne des militaires ivoiriens débuté à Bouaké, deuxième ville du pays, (379 km au Nord d’Abidjan), s’est généralisé aux camps d’Abidjan, Daloa (Centre ouest) et Korhogo (Nord) pour réclamer des arriérés de salaires et de meilleures conditions de vie et de travail.

Informé, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, a demandé un « examen diligent » par le gouvernement en vue d’apporter des solutions aux préoccupations des soldats.

« Les arriérés de solde des 476 ex-FDS seront apurés pour moitié en fin novembre 2014 et pour l’autre moitié en fin décembre 2014, les frais de missions des militaires seront apurés pour moitié en fin novembre et pour l’autre moitié fin décembre 2014, le droit au bail des 8400 caporaux leur est accordé à compter du 1er janvier 2015 », avait déclaré le ministre au près du Président de la République chargé de la défense, Paul Koffi Koffi.

Source : APA

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *