Burkina Faso, Projets

Burkina Faso : des artistes plus patriotes, plus intègres !

Bamos-Théo,-artiste-musicieInitialement prévue pour ce jeudi, « La nuit de la paix » ne se tiendra finalement qu’au 18 décembre prochain.

Et cette fois-ci, ce n’est pas pour cause d’Ebola comme ce fut le cas de plusieurs autres rencontres repoussées ou carrément annulées dans le pays.

Les organisateurs entendent honorer la mémoire des dizaines de morts que le Burkina Faso a connus lors de l’insurrection populaire de fin octobre.

« Le report de l’évènement est logique car lié à une question de sensibilité et de patriotisme », soutient le promoteur de l’évènement culturel, Théodore Bamogo plus connu sous le nom d’artiste musicien de Bamos Theo (photo).

« Alors que les personnes décédées ne sont même pas encore enterrées, il serait mal vu d’organiser une manifestation de réjouissance, fut-elle pour la paix », a-t-il justifié.

Ce dernier précise qu’il s’agit d’un report et non d’une annulation de « La nuit de la paix ».

Il a précisé que la soirée aura lieu le 18 décembre à la salle de spectacle du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) et non à Ouaga 2000 comme prévu.

La manifestation avait été initiée en vue de contribuer à baisser la tension sociale entre les différentes composantes de la société burkinabè alors divisées sur la question du référendum et de la révision de l’article 37.

Ces tensions ont quasiment disparu avec la démission du président Blaise Compaoré, a relevé l’initiateur de l’évènement.
 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *