A la Une, Nigéria

Top 50 des fortunes d’Afrique : Aliko Dangote imperturbable

dangote-awards

Les riches d’Afrique sont à l’abri des multiples crises qui menacent le continent (maladie, instabilité politique…). Selon le dernier classement du magazine Forbes les revenus des 50 fortunes d’Afrique ont connu une croissance de 6,7% par rapport à l’année 2013. Sans surprise, le N°1 de la liste n’a pas changé. Le Nigérian Aliko Dangoté  reste le plus riche d’Afrique. Il cumule une fortune  estimée à 21.6 milliards $.

Le patron de Dangote Industries devance de loin le Sud-africain Johann Rupert, venu en deuxième position avec 7.3 milliards $.

La biographie de Dangote Aliko

Les années passent mais l’homme d’affaire nigérian Aliko Dangoté reste imperturbable au top du classement des fortunes d’Afrique.  Avec une richesse évaluée à 25 milliards de dollars, le patron du groupe Dangote Industries est le 1er africain à faire son entrée dans le Top 25 des milliardaires du monde en 2014.

Les affaires  marchent pour Aliko Dangote et son groupe. L’homme a  doublé sa fortune en moins de deux ans passant de 12 milliards $  (en 2012) à 25 milliards $ en 2014. Le serial entrepreneur réussit dans tous les domaines (Marchés du sucre, du ciment, du riz, des pâtes alimentaires, du textile, du sel, transports, du pétrole et du gaz).

Le succès de la cimenterie de Dangote  inquiète même les multinationales. En juillet 2014, pour faire face à la concurrence, le groupe français Lafarge a racheté les parts des sociétés Ashaka Cement, Atlas Cement et Unicem et est devenu Lafarge Africa.

Il y a quelques semaines, le gouvernement camerounais a accordé un agrément à l’industriel nigérian pour l’exploitation d’une carrière de pouzzolane dans la localité de Tombe.

Dans son pays, Dandote est un véritable pourvoyeur d’emploi. En octobre 2014, il a annoncé l’investissement de 12 milliards USD dans l’économie nigériane afin de créer 180 000 emplois dans plusieurs domaines (sucre et riz).

«  Il est grand temps que les Nigérians fassent preuve d’un nouveau sursaut pour préserver leurs vertus, sans lesquelles, le pays continuera d’errer dans le désespoir », avait-il déclaré.

Très impliqué dans le développement du Nigéria, Aliko Dangote, avait promis en juillet 2014, une enveloppe de 2,3 milliards de dollars USD dans la lutte contre le terrorisme au Nord du pays sous le contrôle de la secte islamiste Boko Haram.  

A lire aussi :

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *