Rép. Centrafricaine

La femme enceinte : une priorité pour le gouvernement centrafricain et l’UNFPA

sport-pendant-la-grossesseAprès  la remise de la copie de la lettre de cabinet au ministre des Affaires étrangères, le nommant en Centrafrique, le nouveau représentant-résident du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), Marc Vanden Berghe, a fait part, vendredi à Bangui, de sa volonté d’appuyer le gouvernement centrafricain dans l’amélioration des soins de santé maternelle, notamment en matière de prise en charges des femmes enceintes.

Marc Vanden Berghe remplace ainsi Samson Lamlemn.

« Notre priorité sera de continuer à travailler avec le gouvernement à améliorer les services de santé maternelle. Pour faire de sorte que les femmes enceintes ont accès à un accouchement sans danger et pour qu’elles ne meurent pas en donnant la vie », a confié M Vanden Berghe.

Selon ce dernier, la planification familiale et le renforcement de capacités de structures sanitaires et la protection des femmes, filles et jeunes qui sont victimes des violences, seront ses priorités.

« Notre mandat avec le gouvernement centrafricain est celui de faire un plaidoyer pour l’accès aux services de santé sexuelle et de reproduction ainsi que pour la protection de la femme en période de crise », a-t-il rappelé.

« La lettre de cabinet que M. Marc Vanden Berghe vient de remettre est une nouvelle porte qui s’ouvre sur la bonne collaboration entre l’Unfpa et le gouvernement d’une part et d’autre part lui permet d’exercer en toute quiétude en Centrafrique », a pour sa part souligné le ministre des Affaires étrangères, Toussaint Kongo Doudou, en recevant cette lettre.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *