Politique, Sénégal

Francophonie: à Dakar, François Hollande fait l’éloge d’Abdou Diouf

2014-11-29T133202Z_1165217580_LR1EABT11L4E0_RTRMADP_3_SENEGAL-FRANCOPHONE-SUMMIT_0Plus de 35 chefs d’Etat et de gouvernement sont réunis au Sénégal, à Dakar, qui est pour deux jours la capitale de la francophonie.

L’un des enjeux de ce sommet est de trouver un successeur à Abdou Diouf à la tête de l’OIF.

Dans son discours, le président français François Hollande a salué le travail du secrétaire général sortant.

Beaucoup de chefs d’Etat sont arrivés ce samedi matin à Dakar et notamment l’une des vedettes de ce sommet, le tout nouveau chef d’Etat de la transition burkinabè, Michel Kafando.

Parmi les invités, on compte le chef de l’Etat français François Hollande, le Premier ministre canadien Stephen Harper et l’hôte de ce sommet, bien entendu, le Sénégalais Macky Sall. Et ce dernier a offert un vibrant hommage à son compatriote Abdou Diouf.

Pourquoi ? Parce que le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie quitte ses fonctions après douze ans de mandat et sa succession fait toujours débat. C’est le suspens à l’heure qu’il est.

Mais quand Macky Sall a annoncé dans le centre de conférence Diamniadio que celui-ci s’appellerait désormais le centre Abdou Diouf, il y a eu une ovation générale dans la salle.

Hommage des chefs d’Etat

Le Congolais Joseph Kabila a eu ce mot : « On succède à Abdou Diouf mais on ne remplace pas Adbou Diouf ».

Le président français a fait un éloge similaire : « Avec la famille francophone ici à Dakar, nous voulons dire au président Abdou Diouf, non seulement notre amitié et notre reconnaissance, mais nous pouvons dire, grâce à lui, ce qu’est un homme d’Etat. Un homme ou une femme d’Etat sert d’abord son pays, c’est son devoir. Mais, un homme ou une femme d’Etat sert aussi des valeurs universelles et est capable à un moment de s’élever au-delà même de sa condition nationale pour devenir un acteur de la vie internationale et c’est ce que vous avez fait cher Abdou Diouf ».

Ce XVe sommet de l’OIF est donc placé sous le signe de l’émotion, ce samedi, avec les adieux de l’ancien président sénégalais à la francophonie.

Mais il y a également eu ce très beau spectacle musical offert à l’audience en guise d’ouverture, avec une très belle affiche : le Sénégalais Youssou N’Dour, l’Algérien Khaled et la Belge Axelle Red. Le coût de ce spectacle pour VIP de la francophonie est estimé à environ un million d’euros.

Source : RFI

 

 

 

 

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. patrick jonathan mve zambo

    L’ensemble de président dictateur présent à ce sommet de la francophonie devrait prendre pour exemple le président ABDOU DIOUF qui véhicule les valeurs de l’OIF. La démocratie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *