Projets, Togo

Togo : le « 228 T FACTOR » prime les meilleures voix le 6 décembre

10384098_948889771805696_7947128898433837192_nLa première édition de 228 T FACTOR, une série de télé réalité visant à détecter et révéler les meilleurs talents musicaux togolais pour l’émergence d’une industrie musicale togolaise, connaîtra son apothéose le 6 décembre à l’occasion de la soirée de récompense des lauréats, laquelle se tiendra le 6 décembre prochain à Lomé  au Grand Rex.

Lors d’une conférence de presse lundi, les promoteurs de l’évènement ont annoncé que pour cette édition, c’est au total cinq (5) lauréats qui seront récompensés.

A en croire Roméo Combey, coordinateur du projet T FACTOR, le premier ou encore « la meilleure voix togolaise » recevra un trophée pour l’honneur et l’histoire, une enveloppe financière de 1.000.000 de francs CFA et un séjour de trois (3) mois aux Etats-Unis et une production d’un album de niveau international.

Le second, une enveloppe de 500 000 F CFA plus un trophée, une attestation studio et un accompagnement opérationnel pour toute sa carrière musicale.

Le 3e lauréat aura droit à un trophée plus une enveloppe de 300 000 F CFA

Face à la presse lundi 1er décembre, les promoteurs de l’évènement sont revenus sur les contours, le parcours des concurrents ainsi que les valeurs que prône ce concours.

S’inspirant de « Star Académie » en France, « America Got Talent », « I am a Celebrity » ou encore « Big Brother » aux USA, le concept 228 T FACTOR est une télé réalité musicale qui offre l’opportunité à toute personne désireuse de faire de la musique en face des réalités du domaine en prestant sur une scène face à des professionnels de média, des producteurs, des artistes confirmés et des personnalités du showbiz togolais et internationaux.

En d’autres termes, le concours vise à promouvoir l’excellence dans l’art musical auprès de la population togolaise pour en faire un produit compétitif sur le plan national et international.

« Il s’agira d’aller à la découverte des plus belles voix et des prestations hors normes afin d’en faire la promotion et  une source d’opportunités pour tous », souligne M Combey.

« Nous entendons notamment de créer un environnement propice aux investisseurs et producteurs, créer une plateforme d’échange entre les acteurs de la musique togolaise et internationaux », ajoute le promoteur.

Au cours de cette rencontre avec la presse, Malick Ayéva, patron de la structure Pro Art Music, un membre du jury, a tenu à lever toute équivoque par rapport aux allégations selon lesquelles le « 228 T Factor » serait un « plagiat » de Island Africa Talent, un concours similaire mais d’envergure régionale.

« Il y a plusieurs autres paramètres qui sont pris en compte à part la voix.  Le 228 T Factor n’est pas Island Africa Talent », a martelé M Ayeva.

Il invite par ailleurs la population togolaise et sa diaspora à continuer de voter massivement pour donner des points aux candidats, car soutient-il, « le voting populaire influence beaucoup le choix du jury et c’est le togolais lambda qui choisit la meilleure voix ».

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *