Projets

Ebola : l’UA lance une vaste collecte de fonds pour lutter contre le virus

0,,16089295_401,00Face à la menace de fièvre hémorragique Ebola, l’Union africaine (UA) entend apporter sa contribution.

La semaine dernière, cette organisation internationale a lancé en partenariat avec une série d’opérateurs téléphoniques privés, un système de SMS payants pour amasser des fonds pour la lutte contre le virus Ebola.

Ce service sera disponible dans 44 pays du continent africain.

Une occasion vient d’être créée pour permettre  à tout homme de contribuer à éradiquer l’épidémie qui mine le monde sanitaire depuis quelques temps.

En envoyant via la messagerie le test « Stop Ebola » suivi du montant voulu au numéro 79 79, ceux qui souhaiteront apporter une contribution à la lutte contre la maladie pourront sauver des vies.

Pour Olawale Maiyegun, directeur des Affaires sociales à l’Union africaine, cette décision était nécessaire.

« Les économies africaines sont gravement touchées par Ebola. Intégrer les entreprises dans la bataille semblait indispensable. Avec le boom que connait les télécommunications en Afrique le potentiel est considérable », a t il déclaré.

Le système sera disponible jusqu’en fin février 2015 et les dons récoltés s’ajouteront aux 36 millions obtenus ces derniers mois par le secteur privé de l’UA.

Le but principal étant, selon Olawale Maiyegun d’envoyer du personnel dans les zones touchées. « Malgré les infrastructures et équipements fournis par la communauté internationale, il y a un manque saisissant de main-d’œuvre formée. Nous voulons envoyer plus de volontaires qui aideront les malades, mais aussi certains d’entre eux seront  chargés de renforcer les systèmes de santé », a-t-il tenté d’expliquer.

L’Union africaine entend envoyer un millier d’infirmiers, médecins, ou encore laborantins en Guinée au Liberia et en Sierra Leone dans les prochaines semaines, pays les plus touchés par la maladie.

Source : Afriquinfos

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *