Awards 2014, Bénin

Angelique Kidjo: l’ africaine de l’année?

kidjo

Angélique Kidjo  est née le 14 juillet 1960 à Cotonou, au Bénin. Son père est un Fon de Ouidah receveur des Postes et sa mère, Yorouba, a deux passions : les affaires et le théâtre. Le couple a dix enfants. Elle est la septième de la tribu.

A l’âge de six ans, elle intègre la troupe de théâtre de sa mère. Elle se fait connaitre au Bénin avec son adaptation pour la radio nationale de la chanson de Miriam Makeba Les Trois Z. Elle sort assez vite son premier album, « Pretty » avec l’aide de son frère et du producteur camerounais Ekambi Brilliant. Le succès de cet album lui permet d’acquérir très vite une notoriété en Afrique de l’Ouest.

En 1983, elle s’installe à Paris, où naît sa fille en 1993. Elle y rencontre son mari Jean Hebrail, musicien et compositeur, avec qui elle écrit la majeure partie de sa musique. D’abord choriste de groupes africains de Paris, elle devient en 1985 la chanteuse du groupe de Jazz africain Pili Pili formé par le pianiste néerlandais Jasper van ‘t Hof. Elle collabore à trois albums de Pili Pili : Jakko (1987), Be In Two Minds (1988, produit par Marlon Klein) et Hôtel Babo (1990).

Mais elle tente aussi sa chance en solo. Elle sort son deuxième album Parakou, pour le label de Jazz Open.

La suite de sa carrière va aller très vite : elle est repérée à Paris par Chris Blackwell, le fondateur jamaïcain de Island Records, la maison de disques de Bob Marley et U2. En 1991, elle signe pour le label Mango. Elle enregistre quatre albums chez Island, jusqu’au départ de Chris Blackwell. En 1998, elle traverse l’Atlantique et en 2000, elle signe un contrat à New York avec le label Columbia Records, pour lequel elle enregistre deux albums.

Elle est aussi une chanteuse très engagée : en novembre 2003, Angélique Kidjo chante à Cape Town, en Afrique Du Sud, avec Peter Gabriel et Youssou N’Dour au grand concert pour la fondation de Nelson Mandela, 46664. En mai 2004 elle participe au concert « We Are The Future » produit par Quincy Jones à Rome devant 400 000 personnes. Le spectacle a lieu au cirque Maxime avec la participation d’Oprah Winfrey, Alicia Keys, Andrea Bocelli, Herbie Hancock, Angelina Jolie et d’autres stars internationales. En mars 2005, elle chante devant 50 000 personnes lors du concert Africa Live de Dakar organisé par Youssou N’Dour pour lutter contre le paludisme avec la participation d’un grand nombre de stars africaines. En juin 2005, elle participe au concert Live 8 présenté par Angelina Jolie et Peter Gabriel à Cornwall au Royaume-Uni. En 2007, elle fait une reprise de la chanson Happy Christmas (War Is Over) de John Lennon avec sa fille pour la compilation Instant Karma: The Amnesty International Campaign to Save Darfur.

Elle se produit aussi pour Live Earth et participe à la chanson SING pour la lutte contre la transmission du VIH de la mère au nouveau-né en Afrique.

Elle soutient en 2008 Barack Obama, et elle participe le 20 janvier 2009 à l’African Diaspora Inaugural Ball, un des bals organisés à Washington lors de l’investiture présidentielle.

Elle participe le 10 juin 2010 au concert de lancement de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud aux côtés de Shakira, Alicia Keys et Black Eyed Peas.

Angélique Kidjo est partout !

Elle chante, se produit mais s’engage aussi très activement sur le terrain : elle a fondé l’association Batonga qu’elle a créée pour soutenir l’éducation des jeunes filles sur le continent. Elle est aussi ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) depuis 2002. Elle fait aussi campagne pour le commerce équitable.

Elle parle couramment le fon, le français, le yoruba et l’anglais. Elle chante dans ses quatre langues.

Le Bénin est fier d’elle, et on comprend pourquoi…

Africa Top Success Awards: L'Africaine de l'année 2014

  • Angelique Kidjo –artiste- (Bénin) (39%, 87 Votes)
  • Isabel dos Santos – Chef d’entreprise (Angola) (38%, 84 Votes)
  • Lupita Nyong’o – actrice- (Kenya) (10%, 23 Votes)
  • Irene Koki Mutungi- pilote- (Kenya) (6%, 14 Votes)
  • Fatou Bensouda - Procureur général CPI- (Gambie) (5%, 10 Votes)
  • Daphne Mashile-Nkosi – Chef d’entreprise- (Afrique du Sud) (2%, 3 Votes)

Total Voters: 221

Loading ... Loading ...

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *