Tchad

Hydrocarbure : Le Tchad à l’école algérienne

tchad-idriss

Le président de la République du Tchad Idriss Deby Itno, en visite d’Etat samedi 27 décembre 2014 à Alger, a annoncé le renforcement des relations entre son pays et l’Algérie dans le secteur pétrolier. Le président tchadien artisan du partenariat sud-sud, entend solliciter la compétence de l’Algérie pour le développement de l’industrie d’hydrocarbure tchadien.

Selon Idriss Deby, le Tchad dispose de nombreux gisements et blocs en exploration qu’il veut développer. En effet après 30 années de prospection, le Tchad est devenu pays exportateur de pétrole depuis 2003. Les  réserves prouvées du pays sont évaluées à 1,5 milliard de barils. Sonatrach pourrait ainsi participer au projet de développement initié par le président tchadien. Le groupe algérien compte 154 filiales. 105 sociétés sont présentes en Algérie et 49 autres à travers le monde, notamment au Pérou, en Angleterre, en Espagne, au Mali, et au Niger, entre autres.

En dehors des hydrocarbures, le Tchad et l’Algérie peuvent également renforcer leur coopération dans le secteur minier. Le sous-sol tchadien est riche en or, uranium, zinc et en marbre. La production nationale du ciment ne couvre ne couvre pas cependant les besoins des populations.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *