Dernière minute : Castro n’est pas mort…

104 Vues, 16 Aujourdhui

castroRebondissement dans l’affaire de disparition du chanteur Castro Destroy. Au moment où l’opinion croit que la vedette ghanéenne de musique avait définitivement rejoint ses aïeux dans l’au-delà, son père biologique pense le contraire en soutenant que son fils a été kidnappé, mieux, enlevé par un être spirituel.

Cette marque d’optimisme est d’autant surprenante dans la mesure où les multiples opérations de recherche menées par la police maritime ghanéenne, dans l’espoir de retrouver son corps et celui de sa compagne Janet Bandu, se sont révélées infructueuses.

A rappeler que les deux tourtereaux qui étaient accompagnés par le joueur Asamoah Gyan, le meilleur ami de Castro, seraient noyés au cours d’une randonnée en jet-ski le 6 juillet 2014 selon la version officielle.

Dans une interview exclusive sur Adom News, une chaîne locale, le père de Castro a indiqué être convaincu que son fils et bel et bien vivant, tout en plaçant sa foi en Dieu.

« J’ai foi en Dieu et je sais que mon fils sera de retour sain et sauf cette année 2015 ».

Même son de cloche chez Gifty Bandu, la sœur de Janet qui espère également que les nouvelles seront bonnes par rapport à cette disparition avec tout le mystère qui l’entoure.

Vivement qu’un miracle se produise d’autant plus que la disparition de la star de Ghana Music a plongé des millions de mélomanes dans une tristesse sans précèdent.

Dans le cas contraire, ce serait une grande perte pour l’industrie musicale africaine et en particulier du pays de John Mahama.

A noter que le nombre de vues de « Adonaï » sur Youtube, l’une des toutes dernières chansons de Théophile Tagoe alias Castro, issue d’une collaboration avec son compatriote Sarkodie, a augmenté de façon exponentielle peu après l’annonce de la triste nouvelle.

La vidéo que voici, a battu en 2014, le record des téléchargements en ligne au Ghana.

Appréciez  !

Réagissez sur: africatopforum.fr

12 thoughts on “Dernière minute : Castro n’est pas mort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *