A la Une, Côte d’Ivoire, RD Congo

La Rumba : interdite en Côte d’Ivoire !

rdccivLa mesure d’interdiction de la musique Coupé-Décalé sur les chaînes nationales en RDC ne serait pas sans conséquence. Quelques jours après la décision, les ivoiriens ont décidé de rendre aux Congolais la monnaie de leur pièce.

En signe de représailles, la musique congolaise est à son tour interdite par tous les DJ de Côte d’Ivoire. Et c’est Dj Luciano, le président des DJs de Côte d’Ivoire, qui vient de lancer ce mot d’ordre, faisant actuellement un matraquage sur les réseaux sociaux afin que  la consigne soit respectée.

Pour les autorités congolaises, cette directive de la Commission Nationale de Censure des Chansons et des Spectacles, qui visait notamment  des artistes comme Ferré Gola, Koffi Olomidé et Werrason, ainsi que de nombreuses musiques appartenant au genre « coupé-décalé »,  avait pour but d’assainir les mœurs et concourir à la campagne de la nouvelle citoyenneté.

Mais la Côte d’Ivoire ne le voit pas sous cet angle. Pour les DJ acteurs du Coupé-Décalé, les raisons avancées par Kinshasa ne tiennent pas et sont plutôt contraires aux objectifs du Coupé Décalé qui visent essentiellement à procurer du plaisir  aux adeptes de ce genre musical.

A noter la capitale économique de la Cote d’Ivoire,  Abidjan regorge d’endroits qui proposent de la « Rumba » congolaise jouée en direct par des groupes.

Jusqu’où ira cette guerre musicalement tranchée entre les deux pays ? Attendons de voir.

A lire aussi :

2 Comments

  1. les jeunes dela ville forte à mbujimayi

    • je suis ce que je suis, comme mon père jesus, qui est le maitre de temp et de circonstance, et puissant en caractere d prière et combat spirituelle, cette année c l’anné de semail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *