A la Une, Côte d’Ivoire

Serge Beynaud : En concert live à Abidjan le 1er mars

beynaud-serge

Dans l’une de nos précédentes publications, nous vous annoncions le premier spectacle en Côte d’Ivoire de l’artiste ivoirien Serge Beynaud. C’est désormais confirmé. La star du Coupé-décalé donne rendez-vous à ses fans le 1 mars 2015  au Palais de la Culture de Treichville.

L’artiste a indiqué sur sa page Facebook que le live du 1er mars sera inédit. Serge Beynaud avait également annoncé, la sortie de la seconde version du titre Okeninkpin. « Je voudrais vous annoncer que dans 15 jours, je vais sortir un remix d’ Okeninkpin qui est fait par Apocalypse, l’animateur de Kofi Olomide et de Fally Ipupa », avait-il publié sur sa page Facebook.

Biographie de l’artiste

Il n’a pas l’arrogance ni la science du farotage d’un Douk Saga, fondateur, légendaire et regrette du coupe décalé. Il n’a pas la violence ni le sens de la provocation de certains autres acteurs de ce mouvement. Il n’a pas la culture de l’exubérance ni celle de la sapologie à outrange. Serge Beynaud est tout cela à la fois mais de manière modérée. Il est timide, mais sur scène il se libère, il n’a jamais un mot plus haut que l’autre mais ses beat sont incisifs. Il n’est pas sapologue mais devient le mannequin des arrangeurs. Serge Beynaud est un concentré de génie musical, un faiseur de mélodie, un créateur de style, il est la douceur dans ce monde de brutes.

Serge Beynaud est né en Côte d’Ivoire le 19 septembre 1987. Elève studieux, travailleur et brillant, il fait le bonheur de ses parents. Serge Beynaud découvre la musique vers l’âge de 7 ans. Poussée par la curiosité, le natif de Yopougon bricole sur l’ordinateur de son père. Il apprend vite, très vite et compose des sons de plus en plus cohérent, travaille, encore et encore, recherchant l’excellence.

Quelques années plus tard, en 2007, poussé par les conseils de ses proches et de sa mère qui est son premier soutien, Serge Beynaud commence à monter pierre par pierre son studio d’enregistrement. Il se fait rapidement un nom dans le domaine de la composition et de l’arrangement de son. De plus en plus d’artiste sollicitent ces services. Allant de l’artiste en développement à la star internationale.

En 2009, il ressent un manque, un vide, il a le sentiment que sa carrière tourne en rond, se répète … Alors un jour, pour s’amuser, il décide de poser sa voix sur une de ces productions. C’est une véritable bombe dans le milieu ! Le succès est immédiat ! La Beynomania est née !

Enchaînant les succès il est aujourd’hui considéré comme le phénomène musical des jeunes d’Afrique francophone. Son 1er album intitulé Seul Dieu a était un tel succès que les stocks ont été vidés en quelques semaines ! Serge Beynaud a alors confirmé son accession vers le succès en remplissant les 5000 places du Palais de la Culture d’Abidjan le 15 septembre 2012.

enchaîne alors les tournées, les singles, les concerts en Europe, en Afrique, aux USA. Serge Beynaud ne cesse de conquérir de nouveaux territoires avec des fans de plus en plus fidèles.

En Juin 2014 il sort son 2ème nommé Talehi qui rencontre le même succès que son prédécesseur.

Plusieurs questions nous viennent, tout le monde s’interroge. Mais pourquoi a-t-il tant de succès ? Pourquoi la Beynomania ? Pourquoi Serge Beynaud est-il devenu l’icône d’une génération ? Pourquoi est-il le chéri incontournable des filles ?

La réponse est dans sa musique ! Il pratique un coupé decalé plus harmonieux, plus mélodique, plus proche des bases du mouvement. Serge Beynaud fait « pleurer les mélodies » et pose sa voix avec une simplicité et justesse qui lui sont propres.

Mais la réponse est également dans son attitude hors de la scène. Sa personnalité attachante, son calme impassible devant les attaques, son détachement des clashs qui animent le monde de la musique ivoirienne, font de lui le gendre parfait, celui que toutes les mères aimeraient avoir à leur table.

Serge Beynaud apporte de la joie dans les maisons, de l’ouverture à son prochain, de l’espoir à toute cette jeunesse ivoirienne meurtrie par les conflits et problèmes du quotidien. Il a su s’imposer musicalement et humainement au-delà de ces frontières. Il est le porte-drapeau de ses pairs. Toujours humble, il est juste le fruit du long travail d’un enfant prodigue. Longue vie à Serge Beynaud !

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *