A la Une, Bénin, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Politique, Sénégal, Togo

UEMOA: le bilan de Boni Yayi séduit les Chefs d’Etat africains

BoniYayi_inauguration2006La 18ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) s’est tenue le lundi 19 janvier 2015 au Palais des Congrès de Cotonou sous la présidence effective de Boni Yayi, son président en exercice et celle de ses pairs des pays membres.

Ce sommet s’est achevé avec la prise de grandes résolutions et de la conservation des acquis de l’Union. Fier de son bilan et de son leadership, la conférence des chefs d’Etat a reconduit Boni Yayi pour un nouveau mandat.

Au cours de cette session, plusieurs décisions et engagements ont été pris pour la consolidation des acquis.

A en croire le président Boni Yayi, la situation sociopolitique et sécuritaire s’est globalement améliorée. Il a mis l’accent sur les préoccupations qui demeurent face à la montée du terrorisme, de la piraterie, de la traite des êtres humains, de la prolifération des armes légères, des enlèvements et autres crimes perpétrés par des groupes armés non étatiques.

Tout en saluant la mise en œuvre par les Etats membres de l’Union, avec l’appui des institutions communautaires et de la communauté internationale, des mesures vigoureuses pour faire face à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, Boni Yayi a expliqué qu’il urge de garder une veille permanente face à cette pandémie qui perturbe la quiétude des populations.

« Les performances économiques sont appréciables, en dépit de la fragilité de la reprise de l’économie mondiale, avec un taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) estimé à 6,8% en 2014, contre un taux de 5,9% en 2013, alors que le Fonds Monétaire International prévoit que la croissance mondiale atteindra en moyenne 3,3% en 2014, comme en 2013. Cette évolution économique dans nos Etats serait consolidée en 2015 avec un taux de croissance prévisionnel de 7,4% dû au regain de dynamisme des secteurs agricole et industriel ainsi que par les performances dans les Bâtiments et Travaux Publics », a expliqué le président en ce qui concerne les performances économiques.

Le défi de la libre circulation des biens et des personnes ; le défi de l’énergie ; le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle; le défi du financement de l’économie; le défi de la formation technique et professionnelle et de l’emploi des jeunes ; le défi de la stabilité, de la paix et de la sécurité ne sont pas du reste.

C’est fort de ses engagements, du bilan appréciable et de son leadership affiché que les chefs d’Etat, à l’unanimité, ont réitéré leur confiance au président Boni Yayi pour un nouveau mandat à la tête de l’Union économique et monétaire ouest africaine.

Source: Levenementprecis

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *