A la Une, Burkina Faso, Politique

Burkina-Faso: les présidentielles et législatives prévues pour le 11 octobre 2015

Interim President of Burkina Faso Michel Kafando speaks during his inauguration ceremony November 21,  2014 in Ouagadougou.  Kafando, 72, former ambassador to the UN,  was sworn in as transitional president three weeks after the fall of Blaise Compaore when he tried to extend his 27-year rule.      AFP PHOTO / SIA KAMBOULe président du gouvernement de transition, Michel Kafando, a affirmé jeudi que les élections présidentielles et législatives se tiendront simultanément le 11 octobre prochain dans le pays mettant un terme aux discussions sur le futur calendrier électoral.

Lundi, partis politiques, gouvernement et Commission électorale nationale indépendante (CENI) avaient proposé deux dates pour la tenue concomitante des deux scrutins: le 20 septembre ou le 11 octobre. Le gouvernement a finalement tranché pour le 11 octobre.

« Les élections couplées présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre 2015 », a indiqué Michel Kafando qui s’exprimait en marge d’une rencontre avec les patrons des médias au palais résidentiel.

Selon M. Kafando, la date du 20 septembre, que préférait la plupart des acteurs, n’a pas été retenue pour des raisons climatiques. « C’est la période des pluies », correspondant aux travaux champêtres, ce qui, pour Michel Kafando aurait pu provoquer des difficultés dans l’organisation et surtout, éventuelle abstention des populations.

« Nous mettons un point d’honneur à réussir ces élections car elles constituent l’objectif final de la transition », a indiqué M. Kafando ajoutant que son équipe remettra « officiellement » le pouvoir à un gouvernement démocratiquement élu « en novembre 2015 ».

Le président burkinabè a cependant « définitivement » exclu le vote de ses compatriotes vivant hors du pays, bien qu’une disposition en ce sens ait été inscrite dans la Constitution depuis 2005, sans jamais être appliquée.

Le budget des élections présidentielle et législatives couplées a été fixé à 50,6 milliards de francs CFA (environs 77 millions d’euros), dont 25,6 milliards FCFA (environs 39 millions d’euros) sont à trouver auprès des partenaires du Burina Faso.

Source: Africahotnews

A lire aussi :

1 Commentaire

  1. sawadogo

    ce calendrier nous fait preuve de l.engagement des menbres du cnt a une transition reussit.mrci kaf et zida

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *