A la Une

Burundi : le journaliste Bob Rugurika libéré et accueilli en héros

000_Par8101647_0C’est une fourmilière humaine qui a accueilli le journaliste de la Radio publique africaine (RPA), libéré jeudi 19 février sous caution de 15 millions de francs burundais, suite à une décision rendue la veille par la Cour d’Appel du Burundi.

Hommes, femmes, fonctionnaires, chômeurs et enfants se sont mobilisés par centaine dès l’annonce de sa libération, pour manifester leur joie et leur soutien à Bob Rugurika, accusé d’être impliqué dans le meurtre de trois religieuses.

Selon RFI,  malgré la mise en garde du ministre de l’intérieur Edourad Nduwimana, les Burundais ont bravé l’autorité pour manifester leur joie.

Les forces de l’ordre déployés et équipées de matériels anti-émeute, n’ont pu rien faire pour arrêter le déferlement des manifestants.

Dans la foulée, Bob Rugurika a animé une émission au cours de laquelle, il a tenu à remercier les manifestants et déclaré que les assassins seront connus tôt ou tard.

 «Nous sommes satisfaits, même si le dossier reste pendant devant la justice. Nous continuons de demander que toute la lumière soit faite sur les vrais assassins des trois sœurs », a déclaré l’avocat de Bob Rugurika.

Bob Rugurika a été arrêté et incarcéré le 21 janvier dernier. Il est accusé d’être impliqué dans le meurtre de trois religieuses blanches dont les faits remontent en septembre 2014.

La justice burundaise a requis contre lui, d’autres chefs d’accusation à savoir : « complicité d’assassinat », « manquement à la solidarité publique », « violation du secret d’instruction » et « recel de malfaiteurs ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *