A la Une, Projets, Sénégal

Le « Girls Coding Camp » : initier les femmes Sénégalaises aux TIC

 

X6nhNCjI Lors de la Journée internationale des filles dans les TIC en mai 2014 Au Sénégal, Mme Régina Mbodj (photo), directrice de Croissance TIC Dakar (CTIC) déplorait le manque d’implication des femmes dans le secteur des TIC.

« Tous les postes à responsabilités dans le secteur des TIC sont occupés par des hommes. L’accès à l’outil informatique est plus favorisé chez les hommes que chez les femmes », soutient cette dernière.

Afin de combler l’inexploitation de ce fort potentiel féminin, Jjiguene Tech, le premier hub de femmes dans les TIC au Sénégal, a organisé en collaboration avec ImagiNation Afrika et WeTech, le « Girls Coding Camp » qui s’est tenu du 20 au 22 février à Louga (nord-ouest du Sénégal).

En initiant une telle rencontre, les organisateurs entendaient de réunir, encourager et fédérer les Sénégalaises autour des technologies de l’information et de la communication.

« Jiguene » signifie femme en Wolof. Les femmes sont, au Sénégal, sous-représentées dans le domaine des TIC, dans un pays où le secteur d’Internet représente plus de 3% du PIB, selon le cabinet Mc Kinsey. Et c’est le taux le plus élevé en Afrique.

Les quatre fondatrices du hub Jjiguene Tech veulent permettre à plus de femmes de se faire une place dans ce secteur encore très masculin.

Ces passionnées d’informatique ont ainsi organisé le « Girls Coding Camp » à Louga dans le nord-ouest du Sénégal du 20 au 22 février. L’initiative a vu la formation de 50 jeunes lycéennes aux techniques de base du web ainsi que sur l’entrepreneuriat et le leadership.

A la fin, elles devront créer le site Internet de leur école en utilisant du HTML5 et du CSS3. D’autres formations de ce type sont prévues à Thiès, Mbour et Rufisque.

Jjiguene Tech est un réseau de femmes développeurs et entrepreneurs, ouvertes à toutes celles qui souhaitent intégrer le marché des nouvelles technologies. Le hub veut inciter les jeunes sénégalaises à intégrer les filières des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *