A la Une, Burkina Faso

Michel Kafando : sa passion dévorante pour « Timbuktu »

Burkina Faso's newly appointed interim president Michel Kafando sits early on November 17, 2014 in Ouagadougou. Veteran diplomat Michel Kafando has been chosen as Burkina Faso's interim president, officials in the west African country announced on November 17 and will head the country until 2015. Kafando previously served as the country's ambassador to the United Nations from 1998 to 2011 and was Burkina Faso's foreign affairs minister between 1981 and 1982. Burkina Faso's former president Blaise Compaore, who seized power in 1987, quit after violent protests sparked by his bid to extend his rule by changing the constitution of the landlocked former French colony.  AFP PHOTO / ROMARIC HIENQuand  bien même le film franco-mauritanien « Timbuktu » fait objet  ces derniers jours, de rumeurs de déprogrammation, le président de transition burkinabè Michel Kafando a appelé jeudi les dirigeants du FESPACO à diffuser le long métrage en question.

« Quelque chose qui pourrait m’inciter à aller avec vous dans les salles de cinéma ces jours-ci, c’est si vous me promettez que vous allez diffuser le film Timbuktu. Alors, très certainement, je serai avec vous », a laissé entendre le Chef de l’Etat burkinabé.

L’on se demande les raisons qui sous-tendent cet amour manifeste de M Kafando pour le film du réalisateur Abderrahmane Sissako, qui a raflé à lui-seul, sept (07) prix lors de la dernière cérémonie des Césars, l’équivalent français des Oscars.

En tout cas, comme on le dit souvent, les goûts, les couleurs, les sentiments, ne se discutent pas.

Retour sur les dessous du FILM

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *