A la Une, Bénin, Burkina Faso, Cap-vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Projets, Sénégal, Togo

FESPACO 2015 : 10 millions de F CFA à la meilleure réalisatrice de la sous-région

Marieme_Jamme-1_0Créatrice et actrice majeure du développement, la femme sera à l’honneur le 08 mars prochain à l’occasion de la Journée internationale de la Femme (FIF).

En marge de la 24è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) entend  rendre un hommage à la gent féminine à travers un prix qu’il va décerner à la meilleure réalisatrice. Une première dans l’histoire du festival.

L’annonce a été faite par le commissaire à l’Education, à la Science et à la Culture de la CEDEAO, Jean-Pierre Ezin, au cours d’une rencontre avec la presse organisée par le FESPACO à Ouagadougo sur les prix spéciaux, dont la CEDEAO constitue l’un des principaux donateurs.

Selon M Ezin, ce nouveau prix, qui a été conçu pour récompenser une citoyenne de la sous-région ouest-africaine,  vient ainsi renforcer la présence et la place de la CEDEAO qui, depuis 1993, décerne son Prix spécial de l’intégration pour accompagner cette fête biennale du septième art.

Cette récompense, dotée cette année de 15 millions de F CFA et le prix de la meilleure réalisatrice, d’une valeur de 10 millions de FCFA, soit un total de 25 millions de F CFA, font de la CEDEAO le plus généreux des 12 donateurs des 15 prix spéciaux à décerner lors de ce 24ème FESPACO.

« A travers ce prix visant à récompenser la meilleure réalisatrice ressortissante d’un pays de la sous-région, la CEDEAO cherche à promouvoir la femme, car il est particulièrement difficile d’être créatrice, et surtout il n’est pas de développement durable sans les femmes », a expliqué en substance le commissaire de la CEDEAO.

L’objectif généralement visé à travers l’institution de ces prix est de soutenir et encourager la créativité dans l’espace CEDEAO, promouvoir les échanges culturels, renforcer la coopération avec les cinéastes, promouvoir l’intégration et la transformation vers une CEDEAO des peuples.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *