A la Une, Côte d’Ivoire, Politique

Côte d’Ivoire : Ouattara invite les ivoiriens encore en exil à rentrer au pays

arton818785Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a lancé, vendredi, un appel aux ivoiriens encore en exil à rentrer au pays pour faire la « paix, la réconciliation et arriver au pardon ».

«Tous les enfants de la Côte d’Ivoire doivent retourner au pays (…) Nous devrons nous retrouver pour faire la paix, la réconciliation et arriver au pardon», a déclaré M. Ouattara à Fresco, lors de son troisième meeting dans le District du Bas-Sassandra (Sud-Ouest), dans le cadre de sa visite d’Etat.

Au lendemain de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, ayant fait plus de 3000 morts, plusieurs milliers d’Ivoiriens proches de l’ancien régime de Laurent Gbagbo ont trouvé refuge dans d’autres pays de la sous-région. Suite aux engagements pris par les nouvelles autorités ivoiriennes, plusieurs de ces exilés ont regagné la Côte d’Ivoire.

Auparavant, Alassane Ouattara a salué en fin de matinée à l’étape de Sassandra l’Appel de Daoukro lancé à la mi-septembre dernière par son « aîné », Henri Koanan Bédié, invitant au soutien de sa candidature unique au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) en vue de la prochaine élection présidentielle.

Selon lui, cette alliance permettra de poursuivre le développement de la Côte d’Ivoire dans la paix pour le bonheur des populations. « (…) Je souhaite aboutir à un parti unifié immédiatement après les élections », a-t-il déclaré.

Le RHDP se compose du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir) et de son grand allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique) ainsi que de deux petites formations politiques que sont l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) et le Mouvement des forces d’avenir (MFA).

 

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *