A la Une, Côte d’Ivoire

Eba Aka : l’artiste ivoirien trouve « extraordinaire » un geste de Ouattara

Culture-remises-Cheque-Gloire-Artiste-0024Le geste du gouvernent ivoirien relatif à l’allocation d’une pension de retraite de 300 000 FCFA par mois et par artiste à plusieurs « anciennes gloires » de la culture ivoirienne, reste gravé dans les mémoires des acteurs culturels notamment les bénéficiaires.

Dans le lot, Jérôme Eba Aka, l’une des anciennes gloires de la musique ivoirienne et bénéficiaire d’une pension spéciale de l’Etat Côte d’Ivoire, a décidé de témoigner  haut et fort sa gratitude envers le premier citoyen Ivoirien, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

« Monsieur le président, en nous octroyant cette pension, vous nous avez évité la mendicité devant les bureaux de nos cadres », a affirmé Eba Aka.

Et d’ajouter en ces termes : « Ce que le Président de la République a fait, est quelque chose d’extraordinaire. Il a vu que des artistes étaient abandonnés à leur triste sort. Il a voulu nous donner la possibilité de nous suffire au lieu d’être des mendiants devant les bureaux de nos cadres ».

Il a fait cette intervention dans le cadre la fête annuelle de la Mutuelle des ressortissants du département d’Aboisso à Bouaké.

Selon lui, « le Président de la République à travers ce geste s’est rappelé qu’il y a des doyens qui vivaient dans des problèmes, et ce geste qu’il a fait n’a pas de prix. On ne peut que le remercier ».

Artiste musicien, chanteur, compositeur,  Jérôme Eba Aka est classé numéro un de la musique ivoirienne en 1978 avec son titre à succès «Trahison».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *