A la Une, Projets, Rép. Centrafricaine

Centrafrique : L’Unicef lance l’application U-Report

str_regional_ureport_1-newLe Forum des enfants réunissant au moins 26 enfants venus de 9 préfectures de la République centrafricaine, enfants dont l’âge varie de 10 à 17 ans, se tient du 12 au 13 mars 2015.

Cette rencontre vise à faire en sorte que tout le monde comprenne que la crise en Centrafrique a eu beaucoup d’acteurs mais cette crise a eu aussi beaucoup des victimes dont les enfants sont en premier lieu.

Dans le souci de faire participer des jeunes dans le processus de dialogue social, l’Unicef vient de mettre en place avec les opérateurs de téléphonie mobile, l’application U-Report. L’initiative vient soutenir celle du Forum des Enfants.

« Cette innovation basée sur l’utilisation des SMS gère la collecte des données, le flux des informations partagées et la coordination des groupes de jeunes via l’utilisation des téléphones portables », a dit Mohamed Fall, représentant pays de l’Unicef.

Selon Bachir So, représentant de jeunes U-Reporter de Centrafrique, cette plateforme interactive s’articule autour des grandes valeurs comme la collaboration, l’échange, l’information et la citoyenneté.

« L’objectif de U-Report est de fournir un système mobile pour la communauté afin d’éveiller le regard sur la situation des jeunes et des enfants sur des thématiques liées à la participation des enfants, la santé, la protection, la survie et développement de l’enfant. Il offre également la possibilité aux membres de transmettre des témoignages sur les atteintes aux droits de l’enfant », a-t-il expliqué avant de préciser que la participation est gratuite suite à l’envoie UREPORT par SMS via tous les réseaux de téléphonie mobile.

 « Les enfants ont été enrôlés et associés aux groupes armés, ils ont monté sur les barricades, ils ont été tués, ils ont fait l’objet des violences sexuelles. Les services de base qui assurent la survie et le développement comme les centres de santé, les centres nutritionnels et les écoles ont été fortement affectés », a déclaré Mohamed Fall.

Selon la même source, leur préoccupation n’est pas seulement de présenter les enfants comme des victimes mais aussi comme la clé de solution à la crise centrafricaine.

« On ne peut pas parler d’avenir ni d’un esprit nouveau fondé sur la paix, sur la réconciliation si on ne mise pas sur la génération future, si on ne protège pas cette génération contre tout les fléaux qui ont amené le pays à la situation qu’on connait depuis deux à trois ans », a justifié le représentant de l’Unicef.

« Nous avons aussi décidé de faire entende la voix des enfants. Que la voix des enfants ne soit pas oubliée dans le Forum de Bangui. Ce Forum doit être une occasion pour qu’ils expriment ce qu’ils ont vécu. Il ne pouvait y avoir de Forum réussi que lorsque les enfants sont pris en compte, que lorsqu’ils vont dire aux adultes quel avenir ils veulent », a soutenu Mohamed Fall, représentant pays de l’Unicef.

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *