A la Une, Gabon

Année blanche au Gabon: L’UNESCO désavouée par le gouvernement

1401031712-2405ONAONDO« Le Gabon est un État souverain, et est donc le seul qui est habileté à décréter blanche ou non une année scolaire. Et dans le cas d’espèces, le Gabon n’a pas décrété une année blanche ». Voilà les termes d’un communiqué publié mardi dernier par le ministère gabonais de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel, pour rassurer l’opinion.

Un communiqué qui vient démentir la position de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) qui selon les informations, aurait décrété une année blanche au Gabon.

Notons tout de même que sur six mois dans l’année scolaire 2014-2015, les cours n’ont été dispensés que deux mois pour cause des grèves intempestives du corps enseignant.

Une évidence reconnue par le gouvernement qui dit avoir réaménagé le calendrier scolaire et des examens, lequel sera communiqué aux chefs d’établissements dans les tout prochains jours ».

Par ailleurs, le gouvernement rappelle que « le paiement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) du 4ème trimestre est effectif depuis le mardi 10 mars 2015 » ; car soutient-il, «  c’est la condition de la reprise des cours par les enseignants ».

Il a souligné que « seuls les cas résiduels relevant de la programmation et concernant un certain nombre d’établissements sont en cours de traitement et de règlement ».

Après donc cela, le communiqué rassure que « des mesures de sécurité particulières sont d’ores et déjà prises pour assurer le bon déroulement des cours, la protection des biens et des personnes, notamment des élèves, des enseignants et des personnels administratifs ».

Photo: Daniel Ona Ondo, Premier ministre du Gabon

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *