A la Une, Côte d’Ivoire, Politique

Côte d’Ivoire : La nation pleure son 1er Grand Médiateur

arton820152La nation ivoirienne a rendu, mardi au Palais présidentiel, un hommage militaire en présence du Chef d’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, à son premier Grand médiateur, Mathieu Ekra décédé le 22 février dernier.

« Vous venez de recevoir les hommages de l’armée avec une section de la gendarmerie nationale, une section de la garde républicaine, une section de la marine nationale, une section des Forces terrestres et une section des forces aériennes », a déclaré le Commandant Nazaire Asséké du 1er bataillon d’infanterie d’Akouédo (le plus grand camp militaire du pays) en face du cercueil du Médiateur.

Dans son oraison funèbre, le premier ministre Ivoirien, Daniel Kablan Duncan a salué le parcours politique « exceptionnel » de Mathieu Ekra dont « la vie publique et politique se confond presqu’avec l’histoire politique et administrative de notre pays », a-t-il rappelé.

« Mathieu Ekra est sans conteste une figure emblématique de l’histoire politique de notre pays », a poursuivi M. Duncan, soulignant que l’illustre disparu était ‘’un grand serviteur de l’Etat et un homme admiré par le premier président ivoirien, Félix Houphouët Boigny pour sa rigueur et sa loyauté ».

Le Chef d’Etat ivoirien a remis à la veuve du Médiateur, Alice Ekra, le drapeau ivoirien en guise de reconnaissance des loyaux services rendus à la nation, après s’être incliné sur la dépouille.

Mathieu Ekra été ministre du tourisme en 1970 puis Ministre chargé de la réforme des sociétés d’Etat. De 2000 à 2011 il est Médiateur de la République de Côte d’Ivoire. Il serait l’un des coauteurs de l’hymne de la Côte d’Ivoire, l’Abidjanaise (1960), avec Joachim Bony et Pierre-Marie Coty.

Nommé Médiateur honoraire de la République par Alassane Ouattara, en 2011, Mathieu Ekra décédé à l’âge de 98 ans, sera inhumé à Bonoua (58 km, Sud-Est), sa ville natale.

Source : APA News

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *