A la Une, Projets, Tanzanie

Tanzanie : Les villages éclairés grâce à l’énergie solaire

Kenya, Kogelo 19 August 2009 - Mama Sara Obama, the US President?s grandmother colds a solar panel while posing for a group photo with Solar Installation trainees from the Kibera Community Youth Program in Kogelo Village, Kenya. The solar installations are part of a 20 day renewable energy workshop hosted by Greenpeace's Solar Generation with 25 participants from the Kibera Community Youth Programme (1) and community members of Nyang?oma Kogelo. Photo by Richard Mark Dobson / GREENPEACE

L’initiative est fort louable et permettra d’éclairer le visage des habitants de plusieurs contrées de la Tanzanie. Il s’agit d’un projet d’électrification des zones reculées grâce à l’énergie solaire produite hors du réseau national de distribution.

Pour la phase pilote, c’est une dizaine de villages qui sont retenus et ils sont situés dans les districts de Mlele, de Kongwa et de Uyui.

Prévu pour être achevé en juillet 2015, ce projet pilote sera réalisé par la société autrichienne Rural Energy Agency.

Elle installera dans les villages sélectionnés, 14 panneaux solaires qui alimenteront des batteries installées dans des conteneurs. Chaque conteneur aura une puissance maximale de 13,75 kWc.

Selon les techniciens, 250W seront fournis à chaque ménage ou entreprise et 500W aux organisations de la société civile.

Après la phase pilote, le gouvernement envisage l’installation de générateurs d’énergie solaires dans de nombreux villages non alimentés par le réseau national.

L’énergie fournie par les générateurs sera gratuitement utilisée par les communautés pendant deux ans. Après ce délai, elles devront payer une petite somme destinée à la maintenance des installations.

« Les équipements installés sont vendus à des prix assez élevés. Nous avons donc besoin de mettre en place un mécanisme de contribution pour être à même d’entretenir les installations et de remplacer certains composants au besoin. Les populations contribueront à cela en payant l’électricité après deux ans d’usage gratuit », a déclaré Styden Rwebangira, le représentant du ministère de l’énergie, des minéraux et des ressources naturelles.

 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *