A la Une, Côte d’Ivoire, Politique

Odette Yao Yao : La diplomate ivoirienne évoque le pouvoir des femmes

DSC_7781En Afrique, la participation des femmes aux instances et processus de prise de décision demeure faible. Or, les femmes africaines ont du potentiel à faire valoir. Elles ont la capacité d’occuper des postes de prise de décision qui sont considérés comme l’apanage des hommes.

C’est ce que tente marteler Odette N’Guessan Yao Yao, Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Espagne, qui appelle ses sœurs à « tuer la peur en elles pour croire en leurs capacités ».

Elle a fait cette intervention vendredi dernier lors d’un panel organisé autour du livre « En avant toutes : les femmes, le travail et le pouvoir » de Sheryl Sandberg.

Face aux défis de l’émergence politique, il s’avère donc nécessaire de promouvoir une représentation accrue des femmes non seulement aux postes électifs, mais aussi aux postes nominatifs et administratifs.

« Il faut que les femmes arrêtent de se faire peur si elles veulent briser les barrières qui les empêchent d’ accéder au pouvoir et à des postes de responsabilités, croyant que ces postes doivent revenir ou qu’ils sont la chasse gardée des hommes », a affirmé Odette Yao Yao.

Pour la diplomate ivoirienne, les femmes sont toutes aussi intelligentes que les hommes mais n’occupent pas les mêmes responsabilités du fait du « fossé » de l’ambition entre les hommes et les femmes.

« Les femmes ont peur d’oser, elles ont peur d’être jugée, elles ont peur d’échouer, elles ont peur d’être des mauvaises mères, des mauvaises épouses et des mauvaises filles », a expliqué la panéliste, ambassadeur de Côte d’Ivoire en Espagne, avant d’inviter les femmes à plus de courage et d’ambitions.

A noter que l’oeuvre « En avant toutes : les femmes, le travail et le pouvoir » a été consacrée « livre du mois de mars » par l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *