A la Une, Côte d’Ivoire, Ghana, Projets

Musique : Abidjan se rêve en capitale africaine du Reggae

Alpha_Blondy-01 (1)La capitale économique de Côte d’Ivoire renoue avec son statut de plateforme de la culture et du showbiz continental.

En attendant l’ouverture fin avril de la 8e édition du Festival de musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) du groupe de zouglou Magic System, Abidjan abritera la première édition du Festival international de reggae au Palais de la culture, du 9 au 12 avril prochain.

Initié par Moussa Dosso, le ministre d’État, de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle, le festival dénommé Abi-Reggae vise à faire de la perle de la lagune la troisième capitale mondiale du reggae après Kingston en Jamaïque et Londres en Grande Bretagne.

En plus du côté festif des concerts de stars internationales comme l’Ivoirien Alpha Blondy (photo), le Ghanéen Kojo Antwi, ou de groupes mythiques et d’artistes jamaïcains comme Third World (Jamaïque), Morgan Heritage, ou Ky-Mani, l’un des fils de l’icône du reggae Bob Marley, un colloque international réunira plusieurs sommités universitaires, historiens et sociologues comme le Camerounais Elikia M’Bokolo, l’Ivoirien Yacouba Konaté, le Jamaïcain Horace Campbell…

Dans les ondes de Zion FM

Objectif : débattre de l’avenir du reggae et surtout mettre en lumière la contribution de cette musique influente à l’émergence du continent.

« Ce festival, le premier du genre sur le continent, a pour ambition de perpétuer cette musique venue de Jamaïque dans les mœurs des Africains », explique Moussa Dosso, qui a également créé la radio Zion FM, dédiée uniquement à la musique reggae.

Source : Jeune Afrique

A lire aussi :

Photo du profil de La Rédaction

À propos La Rédaction

Aucune information n'est fournie par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *