Sénégal

Sénégal : De la musique pour le retour de la paix en Casamance

casamance

Le Comité régional de solidarité des femmes pour la paix en Casamance/ USOFORAL présente en avant-première, le mardi 14 avril, une compilation musicale sur laquelle cette organisation compte s’appuyer dans sa « démarche de sensibilisation et de mobilisation » en faveur d’une solution au conflit casamançais, apprend-on de ses responsables.

Cette œuvre musicale sera présentée pour la première fois, lors d’une conférence de presse prévue à 11h au centre culturel Douta Seck de Dakar, précise un communiqué.

Ce CD réunit des chansons d’artistes sénégalais de renom (Touré Kunda, Didier Awadi, Daby Baldé, l’Ucas Jazz Band, etc.), pour une démarche visant à appeler la population sénégalaise à se mobiliser « davantage pour la résolution de ce conflit » vieux de 32 ans, souligne le communiqué.

« Les morceaux chantés dans différentes langues nationales portent essentiellement sur les conséquences du confit et traitent du thème de la paix (..) », explique le communiqué.

Il signale que ce CD « se termine par une chanson commune réunissant des artistes de tout le Sénégal qui mettent l’accent sur la nécessité de l’implication citoyenne face au conflit ».

« Trois séries de concerts avec de nombreux artistes (Daby Baldé, Didier Awadi, Ombre Zion, Simon, Guéréti…) » auront lieu à Dakar, Ziguinchor et Saint-Louis, après la présentation de cette œuvre musicale, annonce le communiqué.

Le premier concert est prévu au centre culturel Douta Seck, le 7 avril, le second à la place de Gao de la capitale sud du pays, le 25 avril. Le dernier sera organisé le premier mai, place Faidherbe, dans l’ancienne capitale du Sénégal.

« Ces concerts se dérouleront avant les manifestations de masse organisées dans ces 3 villes par les OSC de la région en coopération avec USOFORAL. Des marches citoyennes ainsi que des opérations pour la paix sont prévues dans chaque capitale régionale du 17 avril au 2 mai 2015 », rapporte ce communiqué.

Selon cette source, ces opérations visent à « susciter davantage l’implication de la population sénégalaise et des jeunes en particulier dans la construction de la paix », dans le but de mettre fin aux violences à travers « un coup de projecteur sur les conséquences du conflit, en particulier sur les femmes ».

Elle ajoute que ces opérations visent à « susciter davantage l’implication de la population sénégalaise et des jeunes en particulier dans la construction de la paix », afin de mettre fin aux violences en mettant à « un coup de projecteur sur les conséquences du conflit, en particulier sur les femmes.

De cette manière, le Comité régional de solidarité des femmes pour la paix en Casamance compte par ailleurs « mettre en avant la résilience des femmes et leur rôle d’actrice et bâtisseuse de paix ».

USOFORAL veut également « exiger des négociations inclusives et transparentes, le droit à l’information pour la population sénégalaise sur l’état d’avancement du processus et les contenus des rencontres préalables ».

 Source: APS

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *