A la Une, Côte d’Ivoire, Projets

Abidjan : Pourquoi Alpha Blondy a arrêté sa prestation en plein concert ?

Alpha-blondy-abidjanAu-delà de son aspect festif, le festival international Abi-Reggae, devait permettre, selon les organisateurs, le brassage de tous les férus du monde de la musique reggae à partir d’Abidjan.

Mais, à l’ouverture jeudi de ce grand rendez-vous culturel, l’on note déjà des dysfonctionnements au plan organisationnel, une situation ayant conduit à des grincements de dents.

En effet, durant la prestation de la star internationale de la musique reggae entre jeudi et vendredi, plus précisément au tour de 1h 30, l’Ivoirien Seydou Koné alias Alpha Blondy, l’on a assisté à trois reprises, la coupure momentanée de l’électricité.

Un fait que l’artiste musicien a qualifié de « sabotage » sur les installations techniques et musicales.
A noter qu’Alpha Blondy a fait son entrée sur scène avec son titre « Jérusalem », juste après le show de Fadal Deh de la Côte d’ Ivoire, Ceepe de la Mauritanie et Minar du Liban.

« Ce sont les conséquences des intempéries politiques. Il y a des gens qui veulent que ce festival se tienne, il y a d’autres qui ne veulent pas. Les gens ne s’aiment pas et c’est ce qui a envoyé la division et la haine dans ce pays. Nous l’avions dit aux politiciens. S’ils nous avaient écouté, on ne serait pas là aujourd’hui », a lancé l’artiste à ses centaines de fans qui ont effectué le déplacement du palais de la culture d’Abidjan.

A la 3è interruption du courant, Alpha Blondy a ajouté : « Les gars vous êtes bien, mais parmi vous, il y a des gens qui ne sont pas bien. On ne peut pas continuer comme ça. On est obligé de tout arrêter. Les gars rentrez chez vous, je suis désolé ».

C’est sur ces mots que le reggae man quittera la scène au grand dam du public et des guest stars.

A rappeler que le festival est initié par le ministre d’Etat ivoirien, ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle, Moussa Dosso.

« Le concept de ce festival est de pouvoir mettre en place, en présence de tous et avec la collaboration des éminents professeurs, chercheurs, musicologues, artistes ce lieu où la musique et la connaissance vont définitivement faire le chemin à partir de la déclaration d’Abidjan », avait indiqué le ministre, à la cérémonie d’ouverture.

Pendant quatre jours, le festival international de reggae d’Abidjan va donner droit à des débats le matin et à de la musique non-stop l’après-midi. Il s’achève dimanche prochain.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *